La semaine du 22 novembre dans l’oeil de nos photographes

Les photographes posent un regard très personnel sur le monde. Nouvelles, rencontres, découvertes : nous vous proposons chaque semaine leur sélection personnelle de photos.

1 Île Perrot, 22 novembre 2020 | « C’était dimanche passé, je suis allé marcher dans cette forêt un peu étrange mais fascinante… » Des humains et des arbres, vous avez dit ? Jacques Nadeau Le Devoir
2 Montréal, 22 novembre 2020 | « J’ai suivi durant quelques livraisons un camion de l’entreprise Bôsapin, qui livre des sapins de Noël à domicile. C’est assez drôle, et les clients sont toujours heureux de voir arriver leur casse-noisettes… D’ailleurs, les livreurs m’ont confié faire cela pour le plaisir avant tout. » André-Pierre Sweeney, ingénieur dans la vie, revêt d’ailleurs l’uniforme du casse-noisettes les fins de semaine de décembre depuis cinq ans pour livrer des sapins « par pur plaisir ». Valérian Mazataud Le Devoir
3 Montréal, 22 novembre 2020 | Gentille M. Assih, réalisatrice du documentaire « Sortir de l’ombre ». « L’équipe de la réalisatrice avait repéré cette murale dans Hochelaga, qui fait écho au propos de son documentaire sur les violences faites aux femmes. Comme le soleil était au rendez-vous, et du bon côté, il ne restait plus qu’à appuyer sur l’obturateur ! » Valérian Mazataud Le Devoir
4 Montréal, 23 novembre 2020 | Le réalisateur Francis Legault lance l’adaptation télé de son émission radio bien connue, « L’autre midi à la table d’à côté ». « Avec la COVID, il est plus rare de pouvoir faire des photos à l’intérieur. J’ai dû explorer les environs de Radio-Canada avec le réalisateur Francis Legault, mais je suis finalement tombé sur cet endroit avec un peu de couleur dans la grisaille. » Valérian Mazataud Le Devoir
5 Montréal, 24 novembre 2020 | « Cette semaine encore, on m’a demandé de travailler sur un concept studio. Cette fois, il s’agissait de parler de l’avenir du cinéma… à travers un bol de pop-corn ! Et chaque fois je reste sidéré par la quantité de travail nécessaire pour produire une image si simple ! » Un dossier à lire dans le «DMag» et sur les plateformes numériques du «Devoir» ce week-end. Valérian Mazataud Le Devoir
6 Montréal, 25 novembre 2020 | « Le contraste social est frappant dans les rues commerçantes du centre-ville. Alors que les Montréalais se préparent à faire des achats pour la période des Fêtes, la situation d’itinérance, elle, se complique en temps de pandémie. L’inscription “Offrez-vous des Fêtes colorées” sur la vitrine d’un commerce n’est pas une panacée… » Marie-France Coallier Le Devoir
7 Montréal, 26 novembre 2020 | Ce n’est pas la cohue habituelle, mais l’achalandage des Fêtes se fait sentir dans les centres commerciaux malgré la pandémie. « Et comme chaque année, en 2020, il y a plusieurs façons de vivre Noël ! » Jacques Nadeau Le Devoir
8 Montréal, 26 novembre 2020 | Deux ou quatre rassemblements ? Avec dix personnes au total ou dix personnes différentes chaque fois ? Combien de bulles ? Masque ou pas ? « Cette année, particulièrement, on parle beaucoup des rassemblements de familles, mais très peu des gens seuls pour Noël. » Jacques Nadeau Le Devoir
9 Montréal, 26 novembre 2020 | « Des rencontres enrichissantes ponctuent notre travail de photojournalistes. Cette semaine, celle d’un homme politique, ex-sénateur, Serge Joyal, qui depuis une cinquantaine d’années a su reconnaître, protéger et se battre pour sauvegarder le patrimoine québécois. Il nous a permis d’entrer dans son bureau étoffé de dossiers et d’œuvres d’art. » Marie-France Coallier Le Devoir