Alek Minassian n’a pas montré de haine envers les femmes lors de son évaluation psychologique

Le procès d'Alek Minassian (en haut à gauche) se déroule de façon virtuelle. Dans les autres cases, on peut voir la juge Anne Molloy, l'avocat de la défense, Me Boris Bytensky (en bas à gauche) et le Dr Bradford (en bas à droite). 
Illustration: Alexandra Newbould La Presse canadienne Le procès d'Alek Minassian (en haut à gauche) se déroule de façon virtuelle. Dans les autres cases, on peut voir la juge Anne Molloy, l'avocat de la défense, Me Boris Bytensky (en bas à gauche) et le Dr Bradford (en bas à droite). 

L’homme qui a tué 10 personnes lorsqu’il a roulé avec sa camionnette sur un trottoir de Toronto en 2018 n’a pas démontré de haine particulière lors de son évaluation psychologique, selon ce qu’a indiqué vendredi un expert à la Cour.

Le Dr John Bradford, l’un des meilleurs psychiatres légistes du pays, a expliqué que l’absence de haine et de colère chez Alek Minassian était en opposition complète avec le profil d’Elliot Rodger, un Américain auteur d’un massacre, que l’accusé aurait considéré comme l’une de ses idoles.

Alek Minassian a plaidé non coupable à 10 chefs d’accusation de meurtre au premier degré et à 16 chefs d’accusation de tentative de meurtre.

Selon la défense, l’homme de 28 ans originaire de Richmond Hill, en Ontario, devrait être trouvé non criminellement responsable pour les gestes qu’il a commis le 28 avril 2018, puisqu’il souffre d’un trouble du spectre de l’autisme.

L’état d’esprit de l’accusé au moment des faits est le principal point de litige au cours de ce procès, qui se déroule en visioconférence en raison de la pandémie.

Après un contre-interrogatoire mené par les procureurs de la Couronne, la juge Anne Molloy, qui préside ce procès sans jury, a posé plusieurs questions au Dr Bradford.

« Vous a-t-il déjà parlé à propos d’une certaine haine ou rage envers les femmes ? », a demandé la juge.

« Lorsque j’ai discuté avec lui, il n’a pas démontré le moindre signe de colère, a répondu l’expert. Je crois qu’il n’a jamais exprimé de haine pendant nos conversations, sauf lorsque l’on parlait des actes d’Elliot Rodgers et que je lui demandais pourquoi il l’admirait. »

En mai 2014, Elliot Rodgers a tué six personnes en Californie et en a blessé 14 autres avant de se suicider.

Le Dr Bradford a ajouté que Minassian ne semblait pas affecté lorsqu’il revenait sur les détails de l’attaque et qu’il manquait d’empathie, mais qu’il n’était pas psychotique. Il ne rencontrerait pas les critères requis pour être reconnu non criminellement responsable.

L’expert a laissé entendre que M. Minassian pourrait « théoriquement » être reconnu non criminellement responsable en raison de son trouble de l’autisme, mais qu’il n’était pas d’accord avec cette opinion. Il a toutefois précisé que le spectre de l’autisme ne faisait pas partie de son champ d’expertise.