La situation va empirer au Saguenay, selon le ministre Dubé

Le ministre de la Santé, Christian Dubé
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le ministre de la Santé, Christian Dubé

La pandémie de COVID-19 ira en empirant au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a déclaré lundi le ministre de la Santé, Christian Dubé. L'Estrie, pour sa part, passe en zone rouge.

Le gouvernement n’a cependant annoncé aucune nouvelle mesure ou restriction. Par contre, toute la région de l'Estrie passe en zone rouge. À compter de jeudi, les mesures sanitaires d'alerte maximale seront en vigueur.

Le premier ministre François Legault a écrit dans un message que la situation était « grave » dans cette région en raison de la hausse dramatique du nombre de cas de coronavirus.

« On est encore dans la pente abrupte de l’augmentation des cas », a dit M. Dubé, qui a fait sa conférence de presse exceptionnellement à partir de Saguenay lundi.

Il a fait savoir qu’il voulait ainsi passer « un message très, très clair ».

Il y a eu pas moins de 634 nouveaux cas en une semaine, selon ce qu’a rapporté la ministre responsable de la région, Andrée Laforest, au côté de M. Dubé. Il y a pas moins de 73 éclosions actives et 27 milieux sous surveillance. Actuellement, il y a 817 cas actifs, « c’est énorme », a-t-elle pris la peine de préciser.

Cependant, M. Dubé s’est limité à demander aux Saguenéens et Jeannois de « respecter les consignes ». Il n’y aura « pas de nouvelles règles », a-t-il laissé savoir. La réduction des éclosions passe par l’adhésion aux mesures en place par tous, car il suffit d’une petite minorité plus négligente pour transmettre rapidement le coronavirus.

« L’enjeu, c’est dans les détails de ceux qui font moins bien », a dit le ministre.

Avec Le Devoir

Suivez l'évolution de la pandémie au Québec:

Consultez notre tableau de bord