145 personnes réunies dans un débit de boissons clandestin d’Outremont

Quelque 145 personnes se sont réunies dans un débit de boissons clandestin à Montréal durant la nuit du 31 octobre au 1er novembre. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) les a surpris sur les lieux lors d’une importante perquisition, a appris Le Devoir.

Le débit de boissons clandestin est situé sur la rue Durocher dans l’arrondissement Outremont. Des enquêteurs du module de la Moralité ont mené l’opération, en collaboration avec des policiers du poste de quartier 35, du groupe d’intervention Nord et du groupe Éclipse, indique le SPVM.

« Sur place, les policiers ont trouvé 145 personnes qui contrevenaient à des dispositions gouvernementales en matière de santé publique et aussi en vertu de la Loi sur les infractions en matière de boissons alcooliques », précise l’agent et porte-parole du SPVM, Julien Lévesque.

La région de Montréal se trouvant en zone rouge, les rassemblements privés à l’intérieur et à l’extérieur y sont interdits. Les contrevenants s’exposent donc à une amende d’au moins 1500 $.

Selon l’agent Julien Lévesque, les personnes interpellées « font l’objet de rapports d’infractions générales » qui ont été soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). « Le DPCP fera l’analyse de ces rapports et décidera si des constats seront émis ou non, dit-il. Lorsque des policiers arrivent dans des débits de boissons ou dans des établissements licenciés, c’est rare que des constats vont être émis sur les lieux. »

Le regroupement avait-il lieu à l’occasion d’une fête d’Halloween ? Les participants portaient-ils le masque ? Le SPVM n’a pas fourni davantage de détails au Devoir.

En données:

Québec a recensé 1133 nouveaux cas et 25 décès, dont 5 dans les 24 heures précédentes. On note aussi 539 hospitalisations, dont 77 patients aux soins intensifs.

La Presse canadienne