Un deuxième cas de COVID-19 dans un bingo de Saint-Jean-sur-Richelieu

Le bingo de Saint-Jean-sur-Richelieu fait les manchettes depuis près d’une semaine.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le bingo de Saint-Jean-sur-Richelieu fait les manchettes depuis près d’une semaine.

Une seconde personne qui a fréquenté récemment le Bingo Communautaire HR de Saint-Jean-sur-Richelieu a contracté la COVID-19, selon la Direction de santé publique de la Montérégie.

Ce joueur aurait fréquenté les lieux après le 4 octobre, a-t-elle fait savoir vendredi, en fin d’après-midi. La Santé publique demande donc aux gens qui ont participé à une soirée de bingo à cet endroit depuis cette date à subir un test de dépistage.

« En raison du fait que des personnes plus vulnérables peuvent avoir fréquenté cet endroit, nous recommandons ce dépistage par mesure de précaution », peut-on lire dans le communiqué de presse. La Santé publique invite « tous les participants » à ces soirées à prendre rendez-vous pour un test en composant le 1-877-644-4545.

Un clinique mobile de dépistage sans rendez-vous doit également ouvrir ses portes mardi prochain à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Deuxième cas

Jeudi, la Direction de santé publique de la Montérégie a lancé un premier appel aux joueurs du Bingo Communautaire HR du 4 octobre dernier à se faire tester, car l’un d’eux présents ce soir-là est atteint de la maladie. L’endroit est donc associé jusqu’ici à deux cas confirmés de COVID-19.

Le bingo de Saint-Jean-sur-Richelieu fait les manchettes depuis près d’une semaine. Quelque 250 joueurs s’y sont réunis vendredi dernier, à l’occasion de la partie de bingo en réseau, un événement provincial organisé par Loto-Québec et dont la cagnotte s’élevait à plus de 100 000 $.

Le Bingo Communautaire HR a fermé ses portes mercredi soir, après la visite de plusieurs policiers. Ses dirigeants ont mis un terme à l’événement d’eux-mêmes, selon le service de police local.

Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), les organisateurs du Bingo Communautaire HR, situé en zone orange, « auraient dû se limiter à 25 participants dans la salle ». Le MSSS considère que « le bingo est une activité de loisir qui se pratique souvent dans une salle et qui ne peut pas être assimilée à une audience, une réunion ou un auditoire ».

Le Secrétariat du bingo interprète différemment les directives en vigueur en zone orange. Il estime que les salles de bingo entrent dans la catégorie des lieux ayant une audience, une réunion ou un auditoire, au même titre que les salles de spectacle. Ces dernières peuvent accueillir jusqu’à 250 personnes.

Avec Marie-Eve Cousineau