Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Des détails sur les zones rouges

    Des détails sur les zones rouges

    Dimanche soir, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a déclaré que les régions de Montréal et de Québec passeraient en zone rouge dans les prochaines heures. Le gouvernement en était hier à parachever le plan de match pour cette nouvelle étape dans la lutte contre le coronavirus.

    Une annonce devrait suivre bientôt quant aux mesures exactes qui seront préconisées par Québec dans les régions en alerte maximale. « Des décisions difficiles pour les bars et les restaurants » devront être prises, a averti M. Dubé sur le plateau de Tout le monde en parle. «Il va falloir trouver, dans la zone rouge, un arrangement, un équilibre, pour qu’on puisse continuer à envoyer nos enfants à l’école, pour qu’on puisse continuer à travailler», a-t-il aussi déclaré.

    Le premier ministre, François Legault, doit sortir ce midi de son confinement préventif, deux semaines après avoir été en contact avec le chef du parti conservateur, Erin O’Toole.

  • Nouvelles restrictions ailleurs dans le monde

    Nouvelles restrictions ailleurs dans le monde

    Au lendemain de l’atteinte du seuil symbolique du million de morts, la recrudescence de la COVID-19 motive le resserrement de consignes sanitaires dans certains pays.

    En France, les bars situés dans plusieurs grandes villes — dont Paris — devront fermer leurs portes au plus tard à 22 h, dès ce soir. La mesure, qui vise les zones «d’alerte renforcée» comptant au moins 150 cas actifs par tranche de 100 000 habitants, devrait durer minimalement jusqu’au 11 octobre.

    En Espagne, des mesures de reconfinement mises en place la semaine dernière seront étendues à de nouvelles régions, aujourd’hui. Environ 167 000 personnes supplémentaires ne pourront pas sortir de leur quartier, sauf pour des raisons comme le travail ou une consultation médicale.

    En Australie, c’est plutôt un assouplissement des règles sanitaires qui débute aujourd’hui: après presque deux mois, le couvre-feu nocturne imposé dans la métropole prend fin. Les Melbourniens pourront dorénavant sortir de chez eux à n’importe quel moment de la journée pour faire du sport, aller travailler ou pour faire des emplettes. Cependant, ils devront rester à moins de cinq kilomètres de leur résidence.

  • Blanchet présente le plan du Bloc

    Blanchet présente le plan du Bloc

    Yves-François Blanchet, le chef du Bloc québécois, donnera une conférence de presse à 10h afin de présenter le plan de relance de son parti.

    M. Blanchet sort tout juste d’un isolement, lui qui a contracté la COVID-19 un peu plus tôt ce mois-ci. Il est resté dans sa résidence de Shawinigan en compagnie de sa conjointe pendant 10 jours, tel que le prescrit la Santé publique du Québec.

    La semaine dernière, le chef bloquiste avait tout de même commenté, à distance, le discours du Trône écrit par Justin Trudeau. Il a argué que la nouvelle feuille de route du gouvernement ne mérite pas l’appui du Québec, notamment à cause des nombreuses ingérences dans les champs de compétence provinciaux qu’elle implique.

  • Le retour des enfants à la garderie

    Le retour des enfants à la garderie

    Des milliers d’enfants québécois pourront retourner dans leurs garderies dès ce matin, maintenant que la grève générale illimitée dans les services de garde en milieu familial a pris fin. Hier, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) a annoncé dans un communiqué qu’une entente était intervenue entre le syndicat et le ministère de la Famille.

    Les détails de l’entente seront révélés lundi soir par la FIPEQ-CSQ. Ses membres se réuniront pour discuter de l’entente de principe du 2 au 4 octobre, et le verdict final des 10 000 syndiqués devrait être annoncé le lundi 5 octobre, dans une semaine exactement.