Québec recense 187 nouveaux cas de COVID-19, un record depuis juin

Photo: Paul Chiasson La Presse canadienne

Le nombre de nouvelles infections à la COVID-19 a bondi entre mercredi et jeudi au Québec. Ce sont 187 nouveaux cas qui ont été annoncés jeudi, du jamais vu depuis juin, pour un total de 62 933 depuis le début de la pandémie.

Aucun décès n’est survenu dans les 24 dernières heures, mais trois décès survenus avant le 27 août s’ajoutent au bilan des victimes de la maladie, désormais de 5767 morts.

Le nombre d’hospitalisations a diminué de neuf, à exactement 100, et le nombre de patients aux soins intensifs est demeuré inchangé à 20.

 

On comptait 41 cas de plus sur l’île de Montréal, pour un total de 29 936. Seize cas s’étaient ajoutés à Laval (6338) et 31 en Montérégie (9379).

Le nombre d’infections est demeuré inchangé dans Lanaudière, à 4867.

Les autres développements de la journée

Des parents québécois étaient devant un juge ce jeudi matin afin de lui demander d’ordonner au ministère de l’Éducation de rendre l’option des cours en ligne disponible à tous les enfants, peu importe leur état de santé.

L’éclosion de la COVID-19 au bar Kirouac, à Québec, a eu des conséquences jusque dans les écoles. Trois élèves ont contracté la maladie après que des membres de leurs familles eurent fréquenté cet établissement.

Le Canada envisage toujours de contribuer à une coalition internationale sur les vaccins connue sous le nom de COVAX, qui vise à distribuer équitablement un éventuel vaccin contre la COVID-19 aux pays les plus pauvres.

Un ancien combattant de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 99 ans a parcouru 100 kilomètres à pied et a amassé 47 000 $ pour lutter contre la COVID-19. George Markow a accompli son exploit sous les acclamations des spectateurs, mercredi matin, après avoir fait 1500 tours de sa résidence pour personnes âgées de Newmarket, en Ontario, avec son déambulateur sur une période de quatre mois.

Un groupe d’entreprises du secteur des technologies propose au gouvernement fédéral d’aider les entreprises en démarrage à se développer dans le cadre du plan de reprise postpandémique que préparent les libéraux, tandis que certains groupes féministes se sentent exclus du processus.

À voir en vidéo