Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Précisions sur la rentrée scolaire

    Précisions sur la rentrée scolaire

    Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, répondra aujourd’hui aux questions laissées en suspens concernant la rentrée scolaire cet automne. Il doit dévoiler son plan de retour à l’école révisé, après plusieurs critiques reçues de parents ainsi que des milieux enseignant et politique sur les mesures adoptées pour éviter la propagation du virus parmi les élèves et leurs familles.

    La première version prévoyait un retour en classe pour tous les élèves du primaire et du secondaire avec la mise en place d’un concept de «bulles», qui avait particulièrement soulevé la controverse. Il s’agissait de diviser les groupes d’élèves en îlots de six et de disposer ces sous-groupes à un mètre de distance les uns des autres dans un local.

    Inquiets, plusieurs veulent que le port du masque soit obligatoire pour les élèves du secondaire. Une mesure d’ailleurs appliquée dès la 4e année en Ontario. Le Québec emboîtera-t-il le pas à la province voisine? À suivre.

  • Embarquement en avant dans les autobus

    Embarquement en avant dans les autobus

    L’interdiction de monter par la porte avant dans les autobus de la Société de transport de Montréal (STM) est levée dès aujourd’hui. Cette mesure adoptée au début de la pandémie par les trois sociétés de transport de la grande région de Montréal permettait de protéger les chauffeurs contre la COVID-19.

    Les autobus ont, depuis, tous été équipés d’un panneau de protection pour les chauffeurs ainsi que d’affiches explicatives pour guider les usagers dans leur circulation à bord.

    Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) et la Société de transport de Laval (STL) avaient déjà levé cette mesure progressivement depuis le 1er août.

  • Grève au port de Montréal

    Grève au port de Montréal

    Les employés de deux syndicats du port de Montréal entrent en grève aujourd’hui, et ce, pour une durée indéterminée. Il s’agit de la section locale 1657 de l’Association internationale des débardeurs — vérificateurs et du Syndicat des débardeurs du port de Montréal.

    Au cœur du conflit de travail de ces travailleurs: les horaires de travail, une baisse des conditions salariales et l’avancement de la technologie qui met à risque la survie de leurs fonctions. Une récente escalade des tensions entre l’employeur et les employés a mené ces derniers à opter pour ce moyen de pression.

  • Tensions au Liban

    Tensions au Liban

    Le premier ministre libanais, Hassan Diab, doit soumettre aujourd’hui au conseil des ministres sa proposition de déclencher des élections parlementaires anticipées, devant le mécontentement de la population.

    Depuis les explosions meurtrières survenues dans le port de Beyrouth mardi dernier, les Libanais ont regagné la rue pour manifester contre le gouvernement, qu’ils considèrent comme responsable de la tragédie. Au moins 158 personnes ont perdu la vie et plus de 6 000 ont été blessées.

    Le chef du gouvernement avait formé son cabinet en janvier dernier après que Saad Hairi a démissionné fin octobre sous la pression du mouvement de protestation populaire.