Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Manifestations à Beyrouth

    Manifestations à Beyrouth

    La colère des Libanais a atteint son paroxysme samedi après-midi, à Beyrouth, où des milliers de manifestants se sont réunis pour dénoncer leurs dirigeants, quelques jours après les explosions meurtrières dans le port de la capitale. Un policier a perdu la vie et plus de 200 personnes ont été blessées dans les affrontements entre les protestataires et les forces de l’ordre.

    Pour calmer le jeu et «sortir de la crise structurelle», le premier ministre du pays a annoncé en soirée qu’il proposera des élections anticipées lundi.

    L’appel à la manifestation a été renouvelé dimanche, invitant les Libanais à reprendre la rue. Plus tôt dans la journée, la ministre de l’Information a annoncé sa démission, suivie de celle du ministre de l’Environnement en soirée. Bien qu’au départ, le rassemblement semblait moindre que celui de la veille, des heurts entre les manifestants et les policiers ont tout de même éclaté plus tard en soirée.

    Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, plusieurs dizaines de personnes ont manifesté devant le consulat du Liban à Montréal pour exprimer leur indignation envers le gouvernement libanais et demander l’expulsion de ses représentants au Canada.

  • Élection sous tension en Biélorussie

    Élection sous tension en Biélorussie

    C’était jour de vote dimanche en Biélorussie, où les électeurs se sont rendus aux urnes pour départager le clan du président, Alexandre Loukachenko, et celui de sa rivale, Svetlana Tikhanovskaïa. Selon un sondage officiel réalisé à la sortie des bureaux de vote, le contesté chef d’État, qui dirige le pays depuis 26 ans, serait largement en tête avec près de 80% des voix.

    En soirée, des affrontements entre des manifestants antigouvernement et les policiers ont éclaté dans la capitale et plusieurs villes.

  • Une enquête sur Juripop

    Une enquête sur Juripop

    Dans la foulée d’une allégation d’inconduite sexuelle visant l’ancien président et fondateur de Juripop, l’Assemblée nationale se penchera sur la gestion du conseil d’administration de l’organisme dans le dossier.

    Samedi après-midi, la ministre de la Condition féminine, Isabelle Charest, a annoncé qu’elle convoquera sous peu une rencontre avec ses collègues du comité transpartisan sur l’accompagnement des victimes de violences sexuelles, précisant que l’organisme juridique «doit fournir des explications».

    Pour rappel, Marc-Antoine Cloutier, qui avait prévu de rester en poste jusqu’à la fin de son mandat à l’automne, a démissionné de son poste de façon précipitée vendredi, après avoir appris que la victime présumée était en contact avec des journalistes.

  • Des manifestations pour la réunification des familles

    Des manifestations pour la réunification des familles

    D’un bout à l’autre du Canada, des citoyens attendant l’arrivée de membres de leur famille au pays ont exprimé samedi leur désarroi face à la lenteur des démarches d’immigration.

    À Montréal, une centaine de manifestants se sont rassemblés devant les bureaux d’Immigration Canada, au centre-ville, où plusieurs ont partagé leurs récits de séparations forcées. Présent dans la foule masquée, le député solidaire Andrés Fontecilla a souligné qu’il n’était pas rare que des familles doivent attendre plusieurs mois avant de recevoir une réponse.