Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Le point sur la pandémie en Amérique

    Le point sur la pandémie en Amérique

    La COVID-19 continue son avancée sur la planète, et elle ne semble surtout pas ralentir en Amérique latine et aux États-Unis. L’Organisation panaméricaine de la santé doit d’ailleurs faire le point sur la situation ce matin.

    La rencontre survient alors que le cap des 5 millions de cas a été franchi hier soir en Amérique du Sud, selon les chiffres de l’Université Johns Hopkins. À ce jour, plus de 18 millions de personnes dans le monde ont été contaminées par le virus et près de 700 000 en sont décédées.

    Signe de la gravité de la situation s’il en est un, trois pays américains occupent désormais la tête du triste palmarès des nations les plus éprouvées par la COVID-19 : les États-Unis (155 331 morts), le Brésil (94 104) et le Mexique (47 746 décès).

  • Le chemin d’« Isaias »

    Le chemin d’« Isaias »

    Après avoir touché terre à la frontière des deux Carolines hier soir, la tempête tropicale Isaias doit poursuivre sa course le long de la côte atlantique américaine aujourd’hui.

    Le Nord-Est américain devrait donc commencer à subir ses foudres, y compris New York, qui se préparait déjà hier à une forte montée des eaux. D’abord classée comme ouragan de catégorie 1, Isaias a fait une victime à Porto Rico la semaine dernière avant de balayer la République dominicaine et les Bahamas. La tempête a toutefois largement épargné la Floride, l’épicentre de la COVID-19 aux États-Unis, où l’on craignait le pire ce week-end.

    Isaias — enfin, ce qu’il en restera — atteindra l’est du Canada, dont le Québec, tôt demain matin. La grande région de Montréal devrait toutefois être largement épargnée.

  • Les résultats de l’empire Disney

    Les résultats de l’empire Disney

    La pandémie aura-t-elle souri à Disney ? On le saura après la fermeture des marchés, cet après-midi, quand l’empire du divertissement dévoilera ses résultats financiers du dernier trimestre.

    La semaine dernière, on apprenait que les différentes plateformes de vidéo sur demande ont connu un printemps exceptionnel au Canada, gracieuseté du « Grand Confinement ». Une aventure dans laquelle le géant américain s’était lancé corps et âme en novembre dernier, faut-il le rappeler.