cache information close 

La levée des recherches de la SQ à Saint-Apollinaire soulage le maire

Martin Carpentier fait l’objet d’une imposante chasse à l’homme depuis le mercredi 8 juillet.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Martin Carpentier fait l’objet d’une imposante chasse à l’homme depuis le mercredi 8 juillet.

Le maire de Saint-Apollinaire, Bernard Ouellet, s’est dit soulagé par l’annonce de la Sûreté du Québec (SQ) au sujet de la fin des recherches terrestres pour retrouver Martin Carpentier, au terme d’une dixième journée de traque.

Dans un communiqué publié samedi soir peu après 21 h, le corps policier indique qu’il « module ses moyens d’enquête » pour trouver l’homme de 44 ans, qui fait l’objet d’une imposante chasse à l’homme depuis le 8 juillet.

« Honnêtement, la nouvelle m’a soulagé, parce que cela va être moins stressant pour la population, a dit M. Ouellet. Cela nous montre qu’un gros travail a été fait, un travail énorme. Ça m’enlève de l’inquiétude et du stress. »

La fuite de Martin Carpentier et la découverte des cadavres de ses deux petites filles, Norah et Romy, avaient semé l’inquiétude dans le village. « Personne ne s’habitue à ça, souligne le maire. On se sentait concernés. Il y avait des barrages sur des rangs. Beaucoup de gens circulaient, beaucoup de journalistes. Veux, veux pas, ça a fait monter la tension d’une petite affaire. »

Se disant rassuré par tout le travail des policiers, M. Ouellet doute que le fugitif soit encore dans les environs. « Il n’y a à peu près plus de possibilités que ce monsieur-là soit encore dans notre coin. Tous les recoins ont été fouillés avec les moyens nécessaires. »

Le maire dit croire que le retour à la normale va se faire « assez rapidement », même si certains éprouveront des craintes à s’aventurer dans le secteur où les recherches se sont déroulées.

Plus de 1000 signalements

La SQ a dit samedi avoir « reçu, traité, validé et analysé plus de 1000 signalements » et avoir « fouillé plus de 700 adresses, dépendances, chalets et autres lieux dans le but de le localiser ou d’y trouver des indices ».

Elle a indiqué que « d’autres démarches d’enquête sont en cours ». La SQ a refusé de donner des détails sur la nature de celles-ci « afin de ne pas nuire à leur efficacité ».

La SQ se dit consciente des inquiétudes que pourrait causer cette annonce et dit réitérer « son engagement et sa détermination » à retrouver Martin Carpentier.

Par ailleurs, les funérailles de Romy et de Norah Carpentier, âgées respectivement de 6 et 11 ans, seront célébrées lundi à Lévis.

À voir en vidéo