Martin Carpentier demeure introuvable

Assistés de maîtres-chiens, les policiers de la Sûreté du Québec ont ratissé en grand nombre un secteur de Saint-Apollinaire, à l’ouest de Lévis, vendredi.
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Assistés de maîtres-chiens, les policiers de la Sûreté du Québec ont ratissé en grand nombre un secteur de Saint-Apollinaire, à l’ouest de Lévis, vendredi.

La Sûreté du Québec (SQ) a lancé vendredi matin, sous la pluie, une autre journée de recherches pour capturer Martin Carpentier, six jours après que ses deux petites filles ont été trouvées mortes dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire, à l’ouest de Lévis.

Dans un message transmis sur Twitter en milieu de matinée, la SQ a affirmé que de nouveaux éléments l’avaient incitée à déployer un grand nombre de policiers à Saint-Apollinaire vendredi.

La sergente Hélène Nepton a précisé que les policiers parcouraient le secteur à pied, à l’aide de maîtres-chiens, de VTT et d’agents du ministère de la Faune.

La SQ entend vérifier l’ensemble des chalets et dépendances du secteur et souhaite accompagner les propriétaires dans cette opération.

Jeudi, la SQ a affirmé que Martin Carpentier pourrait être toujours en vie, car des éléments de preuve avaient démontré qu’il avait probablement dérobé dans une roulotte du secteur des objets qui pourraient assurer sa survie.

La sergente Nepton a toutefois précisé vendredi qu’il est quand même possible qu’il soit inconscient ou mort.

La police avait ajouté qu’il était aussi possible que l’homme âgé de 44 ans se déplace vers d’autres roulottes, chalets ou dépendances du secteur, ou plus loin.

La SQ avait indiqué jeudi que rien ne permettait de croire que Martin Carpentier représentait un danger pour la population, mais avait assuré que toute personne craignant de se rendre seule pour inspecter ses possessions dans la forêt pouvait se faire accompagner par un policier.

Les enquêteurs croient que les deux petites filles et leur père ont été impliqués dans un grave accident de voiture sur l’autoroute 20 le 8 juillet, mais leur véhicule était vide à l’arrivée des policiers.

Une alerte Amber a été lancée le 9 juillet, mais a dû être annulée deux jours plus tard lorsque les corps des deux enfants ont été retrouvés.

Des autopsies ont été faites sur les corps, mais la police a dit ne pas vouloir révéler la cause des décès avant que Martin Carpentier ne soit retrouvé.

Les funérailles de Romy et Norah Carpentier sont prévues lundi, à Lévis.

À voir en vidéo