Martin Carpentier introuvable après 6 jours de recherches

La SQ a poursuivi ses recherches mardi dans un périmètre de 50 kilomètres carrés dans la région de Saint-Apollinaire.
Photo: Francis Vachon Le Devoir La SQ a poursuivi ses recherches mardi dans un périmètre de 50 kilomètres carrés dans la région de Saint-Apollinaire.

Une sixième journée de recherches n’a toujours pas permis de retrouver Martin Carpentier, le père des deux fillettes dont les corps ont été découverts dans un boisé de Saint-Apollinaire, près de Lévis.

En début de soirée, mardi, la Sûreté du Québec (SQ) a confirmé que l’individu recherché demeure introuvable. Comme c’est le cas depuis le début de l’opération, des patrouilles se sont poursuivies tout au long de la nuit.

Selon une porte-parole de la SQ, Hélène Nepton, les autorités procédaient mardi soir à une évaluation de l’opération qui pourrait être réorganisée en matinée mercredi.

Grâce à une collecte de diverses informations données par le public, la Sûreté du Québec (SQ) avait décidé de lancer sa sixième journée de recherches dans un périmètre de 50 kilomètres, incluant l’endroit où les cadavres de Romy et Norah Carpentier, âgées de 6 et 11 ans, ont été trouvés samedi dernier.

Les autopsies pratiquées sur les corps des deux victimes sont terminées, mais la Sûreté du Québec refuse de révéler les causes des décès tant que ses policiers n’auront pas localisé le suspect.

Des objets qualifiés d’éléments d’intérêt pour l’enquête criminelle ont aussi été trouvés dans ce secteur situé près des rangs Saint-Lazare et Bois-Joly. Ils ont été soumis à l’analyse du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale, à Montréal.

Dans une mise à jour du vaste déploiement policier, la sergente Ann Mathieu de la SQ a précisé mardi matin que des dizaines de policiers en véhicule tout-terrain (VTT) et à pied continueraient de ratisser le territoire. Entre-temps, un avion de Transports Canada muni d’une caméra thermique continuera de le survoler.

De nouvelles informations du public jugées pertinentes pourraient inciter la police à modifier le territoire de recherche.

La sergente Mathieu a assuré que, malgré la fatigue suscitée par cette longue opération de recherche dans des conditions difficiles, le moral des policiers demeure bon.

La longue cavale de Martin Carpentier a débuté mercredi soir dernier. Il a eu un accident de la circulation sur l’autoroute 20, près de Saint-Apollinaire et a fui la scène.

La SQ croit que ses deux filles l’accompagnaient dans l’automobile ce soir-là.

 

Note aux lecteurs : Version corrigée. Il faut bien lire que les forces policières en sont, mardi, à une 6e journée de recherches, et non une 7e journée comme il était écrit dans une version précédente.

À voir en vidéo