Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Tous masqués dans les transports collectifs

    Tous masqués dans les transports collectifs

    Après une longue hésitation de Québec, les masques sont finalement obligatoires dans les transports en commun de la province à compter d’aujourd’hui. Il y aura cependant une période de grâce de deux semaines, pour permettre à tous de s’habituer à cette nouvelle mesure… Particulièrement ceux qui ne l’auraient pas déjà adoptée.

    Après le 27 juillet, l’accès aux trains, métro, et autobus sera refusé à tout passager ne portant pas son masque.

  • À la recherche de Martin Carpentier

    À la recherche de Martin Carpentier

    Martin Carpentier, le père des fillettes disparues retrouvées mortes samedi, n’a toujours pas été retrouvé quatre jours après sa disparition. Les recherches des policiers de la Sûreté du Québec doivent continuer aujourd’hui dans un secteur densément boisé de Saint-Agapit et Saint-Apollinaire, dans Chaudière-Appalaches.

    Aucun scénario n’est exclu, les agents s’attendant autant à retrouver l’homme de 44 ans mort que vivant.

  • Procès Salvail, la suite

    Procès Salvail, la suite

    C’est loin d’être terminé pour Éric Salvail. La Couronne demande au juge Alexandre Dalmau la permission de présenter une « contre-preuve » dans le procès de l’ancien animateur et producteur pour agression sexuelle. Une requête qui sera plaidée aujourd’hui.

    De nouveaux témoignages inédits se sont récemment ajoutés et, bien que les parties aient clos leur preuve, la Couronne souhaiterait pouvoir les utiliser contre Éric Salvail à son procès.

  • Reconfinement dans le monde

    Reconfinement dans le monde

    Devant l’augmentation des nouveaux cas de coronavirus, l’Espagne fait marche arrière et reconfine une partie de la Catalogne — soit plus de 200 000 personnes. Les résidents devront rester à domicile au moins pour deux semaines. C’est la première fois, depuis la fin du confinement le 21 juin dernier, que l’Espagne doit prendre une telle décision. Le virus y est toujours bel et bien présent.

    En Afrique du Sud, on a décidé que le couvre-feu ferait un retour aujourd’hui, également en raison d’une augmentation du nombre de personnes atteintes de la COVID-19. L’alcool est également de nouveau interdit à la vente et à la distribution, pour éviter de surcharger les hôpitaux, les cas de blessures de personnes intoxiquées par l’alcool ayant récemment augmenté.