Quoi surveiller cette fin de semaine?

  • Le jour de l’Indépendance américaine

    Le jour de l’Indépendance américaine

    Nos voisins du Sud célébrèrent leur fête nationale samedi. Mais ce jour de l’Indépendance sera vécu sous l’ombre de la pandémie : un peu partout à travers aux États-Unis, les nouveaux cas de COVID-19 ne cessent de se multiplier, atteignant maintenant plus de 50 000 par jour.

    Dans bien des endroits, les élus ont demandé que les célébrations se fassent en privé. La Floride et la Californie fermeront notamment toutes leurs plages pour éviter la zizanie en ce long week-end de congé.

    La montée de la pandémie n’empêchera toutefois pas la tenue de la deuxième édition de l’événement Salute to America, cher au président américain. L’an dernier, des dizaines de milliers de personnes s’étaient réunies sur le National Mall pour célébrer la puissance militaire et économique des États-Unis.

  • Un avant-goût de l’ère post-COVID-19 ?

    Un avant-goût de l’ère post-COVID-19 ?

    Est-ce une mesure temporaire ou un présage du monde post-COVID-19 ? La culture et le sport reprennent tranquillement leurs activités un peu partout sur la planète, mais non pas sans de lourdes mesures de protection.

    Après quatre mois d’inactivité, le grand cirque de la Formule 1 doit reprendre ce dimanche avec le Grand Prix d’Autriche. Mais on reste encore loin d’un retour à la normale : l’événement qui attire normalement les foules se fera à huis clos, sans aucun public.

    Pendant ce temps, en France, quelques festivals se risquent à accueillir une poignée de spectateurs, comme les Rencontres musicales d’Évian, pour tenter de sauver la mise.

    Enfin, le Royaume-Uni doit entamer samedi le déconfinement de ses fameux pubs. L’expérience risque toutefois d’être bien différente qu’auparavant, puisque l’accès au bar sera interdit.

  • Un week-end de protestation

    Un week-end de protestation

    Plusieurs dossiers ayant marqué les derniers jours devraient avoir des échos dans les rues cette fin de semaine.

    À Hong Kong, où le droit de protester semble désormais de plus en plus menacé, un grand appel à la manifestation a été lancé par de nombreux opposants à la nouvelle loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin.

    À Moscou aussi, des opposants au pouvoir devraient se faire entendre : une grande manifestation contre la réforme constitutionnelle de Vladimir Poutine doit avoir lieu samedi.

    Enfin, du côté de Montréal, on devrait assister à une manifestation à moto — pandémie oblige — contre le racisme. Le cortège doit démarrer à l’Orange Julep à 14 h.