Notre été dans l'oeil de Marie-France Coallier | Julien Doré, sculpteur de glace

Les photographes posent un regard très personnel sur l’actualité. Nouvelles, rencontres, découvertes: nous vous proposons de découvrir ici certains de leurs photoreportages. Aujourd’hui, Marie-France Coallier a tourné son objectif vers le travail de Julien Doré, qui sculpte de la glace, hiver... comme été.

1 Julien Doré a fondé Blizzart Sculpture en 1998. Il y travaille depuis comme sculpteur de glace, et ce, 365 jours par année. Été comme hiver, il prépare châteaux, murs ou bars de glace, sculptures personnalisées, bols, verres ou vases à fleurs. Marie-France Coallier Le Devoir
2 Dans son atelier-congélateur de Montréal, Julien Doré utilise un feutre pour dessiner un croquis sur un bloc de glace.  Marie-France Coallier Le Devoir
3 Julien Doré utilise une scie mécanique pour sculpter une licorne. Marie-France Coallier Le Devoir
4 Matière de base oblige, l'atelier est maintenu à une température de -10 °C. Été comme hiver, tuque, gants et bottes sont de rigueur au travail pour Julien Doré. Marie-France Coallier Le Devoir
5 Des pinces à glace servent à manipuler les blocs de glace de 10, 20 et même 40 pouces d'épaisseur. Marie-France Coallier Le Devoir
6 Ses pièces étant souvent commandées par des bars ou en vue d'événements corporatifs, plusieurs contrats se sont envolés pour Julien Doré depuis le début de la crise de la COVID-19. Avec le déconfinement progressif, il espère que le téléphone se remettra bientôt à sonner. Marie-France Coallier Le Devoir
7 C'est à la torche que Julien Doré peaufine sa licorne. La glace utilisée pour ses sculptures ne contient pas de bulles d'air afin d'être la plus translucide possible. Marie-France Coallier Le Devoir