Notre quotidien dans l'oeil de Marie-France Coallier | Les itinérants du métro Longueuil

Nouvelles, rencontres, découvertes: nous vous proposons de découvrir ici certains de leurs photoreportages. Aujourd’hui, Marie-France Coallier tourne son objectif vers un groupe d’itinérants de Longueuil.

1 Une femme itinérante se met du gel antiseptique sur les mains. Même si la plupart des commerces sont fermés, plusieurs itinérants cherchent refuge dans les galeries du métro Longueuil. Marie-France Coallier Le Devoir
2 Des policiers qui patrouillent au métro Longueuil sont interpellés par un itinérant. Marie-France Coallier Le Devoir
3 Métro Longueuil. Même aux heures de pointe, les usages sont moins nombreux qu’à l’habitude en raison de la pandémie. Marie-France Coallier Le Devoir
4 Marie-France Coallier Le Devoir
5 Marie-France Coallier Le Devoir
6 Une travailleuse sociale munie de matériel de protection contre la COVID-19 accueille un homme dans une centre de jour pour les itinérants qui a été aménagé dans une église de Longueuil afin d'aider cette clientèle particulièrement vulnérable en temps de pandémie. Marie-France Coallier Le Devoir
7 Les bénévoles sont munis d'équipement de protection. Marie-France Coallier Le Devoir
8 Le centre de jour offre des aires de repos et des repas aux personnes itinérantes. La clientèle est constituée d’environ trois femmes pour 25 usagers. Marie-France Coallier Le Devoir
9 Marie-France Coallier Le Devoir
10 Un motel de Longueuil a été converti en lieu d’hébergement pour les itinérants victimes de la COVID-19. Des zones vertes, jaunes et rouges sont indiquées par des panneaux sur les portes. Marie-France Coallier Le Devoir