Images de la zone rouge

La direction du CHSLD Émile McDuff a donné accès à sa zone chaude afin que Le Devoir puisse documenter en images et en mots la réalité du terrain des employés qui y travaillent sans relâche, parfois 7 jours sur 7.

Lisez aussi notre article «Visite en zone rouge»

1 À l’entrée de la zone rouge se trouve le QG des employés. Un grand arc-en-ciel a été peint sur les immenses fenêtres du local. Valérian Mazataud Le Devoir
2 Benoit Longpré, du CISSS des Laurentides, effectue un prélèvement sur une résidente de la zone rouge afin de déterminer si elle est toujours infectée par la COVID-19. Valérian Mazataud Le Devoir
3 Valérian Mazataud Le Devoir
4 Une résidente atteinte de la COVID-19, surnommée « Mamy », essaie de quitter la zone rouge. Les infirmières Kim Gingras et Lara Gohier tentent de la rassurer. Valérian Mazataud Le Devoir
5 Valérian Mazataud Le Devoir
6 Hormis l’équipement de protection du personnel qui semble hors de l’ordinaire, la vie suivait son cours. Valérian Mazataud Le Devoir
7 L’infirmière Lara Gohier aide une résidente à avaler sa médication. Valérian Mazataud Le Devoir
8 L’infirmière Lara Gohier avec Minou, un chat mécanique utilisé pour apaiser certains résidents. Valérian Mazataud Le Devoir
9 Au 2e étage, en zone tiède, la préposée aux bénéficiaires Marie-Darline Brutus-André aide une résidente à s’asseoir dans un fauteuil près de la fenêtre. Valérian Mazataud Le Devoir
10 En zone froide, où personne n’est atteint de la COVID-19, une animatrice fait faire de l’exercice physique à des résidents. Valérian Mazataud Le Devoir