Les rites funéraires au temps de la COVID-19

La pandémie bouleverse la vie comme la mort. Les services religieux se font à huis clos. Les thanatologues n’embaument pas les personnes emportées par la COVID-19, qui ne peuvent pas non plus être exposées. Les salons funéraires ne reçoivent pas plus de cinq visiteurs à la fois. Pour le complexe funéraire Aeterna, la solution passe notamment par... le service à l'auto.

1 Lucie Marsolais, directrice générale du complexe funéraire Aeterna, accueille les clients avec des gants. Renaud Philippe Le Devoir
2 Les dépouilles des victimes de la COVID-19 sont traitées dans une section fermée de l'établissement et avec des précautions particulières. Renaud Philippe Le Devoir
3 Les victimes de la COVID-19 doivent être incinérées ou inhumées sans la présence de leurs proches. Le thanatologue Jacob Lamoureux pose une rose sur une dépouille avant de procéder à sa crémation. Renaud Philippe Le Devoir
4 Jacob Lamoureux déplace la dépouille d'une victime de la COVID-19 qui doit être autopsiée.  Renaud Philippe Le Devoir
5 Jérôme Beaulieu et Jacob Lamoureux, les deux thanatologues du complexe, font une pause dans une salle de présentation qui a été reconvertie en entrepôt pour recevoir tous les meubles qui ont dû être déplacés pour permettre de respecter les consignes de distanciation physique. Renaud Philippe Le Devoir
6 Un employé du salon funéraire enfile des gants avant de commencer son travail. Renaud Philippe Le Devoir
7 Les employés du salon funéraire préparent l'exposition d'un défunt, qui se fera pour une toute première fois au travers d'une vitrine. À l'extérieur, les visiteurs pourront s'approcher en voiture de la dépouille et se recueillir à tour de rôle. Renaud Philippe Le Devoir
8 Les employés du salon funéraire préparent la présentation. Renaud Philippe Le Devoir
9 Lucie Marsolais est à la fois heureuse d'offrir cette option aux familles et nerveuse de voir comment se déroulera cette première. Elle donne ses dernières consignes en vue de la cérémonie. Renaud Philippe Le Devoir
10 Le stationnement a été aménagé spécialement pour la cérémonie nouveau genre. La famille et les amis du défunt pourront s'approcher en voiture de la dépouille exposée à l'intérieur. À tour de rôle, ceux qui le désirent pourront sortir de leur véhicule et se recueillir un moment. Renaud Philippe Le Devoir