Quoi surveiller aujourd’hui ?

  • Le monde face à la COVID-19

    Le monde face à la COVID-19

    La pandémie de coronavirus continue de monopoliser l’attention du monde. Pour décider de la suite des choses, le G20 doit d’ailleurs se réunir d’urgence par vidéoconférence aujourd’hui.

    Le cap du demi-million de cas de COVID-19 risque bien d’être dépassé aujourd’hui ; hier, c’était celui des 20 000 morts qui a été franchi.

    Pendant ce temps, les mesures de contrôle continuent de se multiplier. Aujourd’hui, c’est au tour de l’Afrique du Sud de se joindre au confinement mondial.

    [Mise à jour: Trudeau prendra part à une vidéoconférence des leaders du G20]

  • La situation en Europe

    La situation en Europe

    L’OMS doit faire le point sur la pandémie en Europe ce matin, le bilan continuant de s’alourdir sur le Vieux Continent.

    En Italie, où est maintenant survenu le tiers de tous les décès causés par la COVID-19 (7500 sur 21 000), le premier ministre, Giuseppe Conte, doit également s’adresser au Parlement sur l’état de la situation.

    Les perspectives sont également sombres du côté de l’Espagne, qui a dépassé hier la Chine au palmarès des pays les plus éprouvés par la maladie.

  • Les 20 ans de l’élection de Poutine à la tête de la Russie

    Les 20 ans de l’élection de Poutine à la tête de la Russie

    Il y a 20 ans, le dimanche 26 mars 2000, Vladimir Poutine était élu pour la première fois à la présidence de la Russie.

    L’ancien chef des services secrets avait été nommé premier ministre par Boris Eltsine le 9 août 1999, puis il avait assuré l’intérim à la présidence après la démission surprise de son prédécesseur le 31 décembre suivant.

    Huit mois après sa nomination, il devient donc à 47 ans le dirigeant de la Fédération russe en récoltant 52,52 % des voix.