Québec offrira des services de garde d’urgence dès lundi

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe
Photo: Jacques Boissinot La Presse canadienne Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe

Les employés de tous les services de garde du Québec — subventionnés ou non, en installation ou non — sont priés de se présenter au travail lundi matin afin d’accueillir les enfants des travailleurs de la santé ou des services essentiels, comme les policiers ou les pompiers.

En point de presse dimanche, les ministres de la Famille et de l’Éducation, Mathieu Lacombe et Jean-François Roberge, ont aussi annoncé que 400 services de garde en milieu scolaire demeureront ouverts, en dépit des mesures mises en place pour freiner la propagation du coronavirus.

En bref: le réseau est fermé pour tout le monde, sauf pour les parents qui oeuvrent dans la santé, les services sociaux ou les services essentiels. « Aucune exception ne sera permise », a insisté le ministre Lacombe.

Les éducatrices qui ont des enfants pourront les emmener sur leur lieu de travail. Elles auront autrement accès aux services de garde pour leurs propres enfants.

Les parents concernés n’auront rien à débourser pour avoir recours à ces mesures de dépannage.

Ceux qui se buteront à des portes closes — parce que le milieu familial que fréquente leur enfant serait fermé, par exemple— pourront se rendre au CPE le plus près de chez eux, ont assuré les ministres. « On sera flexible sur les ratios », a assuré le ministre Lacombe.

Dans les milieux scolaires, 400 services de garde resteront ouverts. Ceux-ci ont été « géolocalisés près des établissements de soins de santé, des CHSLD et des CLSC », a expliqué le ministre Roberge.

Il a invité ces parents à remplir un formulaire pour choisir le service de garde où ils enverront leur enfant.