Le square Cabot, carrefour des itinérants autochtones

Au moins six femmes autochtones itinérantes et un homme blanc sont décédés depuis un an dans les environs du square Cabot à Montréal suite à la fermeture du centre de jour La Porte ouverte. Qui sont les femmes autochtones itinérantes qui fréquentent le square à tous les jours ? Quelles sont leurs histoires de vie ? Comment se sont-elles retrouvées à la rue ? De quels services ont-elles besoin ? 

Cliquez ici pour aller à leur rencontre dans cet écosystème où les itinérants, proxénètes, vendeurs de drogues et intervenants de rue évoluent dans l’indifférence totale des travailleurs et des résidents du quartier en pleine gentrification.