17 objectifs pour un monde meilleur

Catherine Couturier Collaboration spéciale
Ces 17 objectifs se veulent une marche à suivre pour assurer un avenir meilleur et durable pour tous.
Image: Nations unies Ces 17 objectifs se veulent une marche à suivre pour assurer un avenir meilleur et durable pour tous.

Ce texte fait partie du cahier spécial Coopération internationale

En 2015, les Nations unies lancent un appel mondial pour agir en vue d’éradiquer la pauvreté et de protéger la planète. Les 192 pays membres des Nations unies, dont le Canada, adoptent le Programme de développement durable à l’horizon 2030, comprenant 17 objectifs de développement durable (ODD). Ces 17 objectifs se veulent une marche à suivre pour assurer un avenir meilleur et durable pour tous, et s’accompagnent de 169 cibles et de 230 indicateurs. Ces objectifs s’attaquent aux causes profondes de la pauvreté et sont intégrés, c’est-à-dire qu’une intervention dans un domaine modifie les résultats dans un autre.

C’est le Programme des Nations unies pour le développement qui soutient les pays dans la réalisation de ces objectifs : appui aux gouvernements pour qu’ils prennent en compte le nouveau programme mondial dans leurs plans et politiques de développement nationaux, aide pour accélérer les progrès à accomplir, mise à la disposition de savoir-faire. L’agence principale des Nations unies pour le développement est bien placée pour contribuer à la réalisation des ODD dans les 170 pays et territoires où elle mène ses activités.

Le Canada s’est par ailleurs engagé à mettre en œuvre ces objectifs, en s’assurant qu’aucun groupe vulnérable (autochtones, personnes LGBTQ+, femmes et filles, réfugiés, etc.) ne soit laissé de côté. Dans son budget 2018, le gouvernement canadien a annoncé qu’il fournirait 49,4 milliards de dollars sur 13 ans pour, entre autres, assurer une meilleure coordination des différents ordres impliqués (société civile, secteur privé et gouvernement).

1. Pas de pauvreté

La croissance économique doit être partagée, et des emplois durables créés. Des systèmes de protection sociale doivent en outre être mis en place pour renforcer la capacité des gouvernements et des populations à répondre à des pertes économiques inattendues, par exemple lors de catastrophes, et contribuer à mettre fin à l’extrême pauvreté.

2. Faim « zéro »

Plus de 800 millions de personnes dans le monde sont sous-alimentées et 40 % de la population mondiale continue de tirer son revenu principal du secteur de l’agriculture. En changeant profondément les façons de cultiver et de se nourrir, il serait possible de produire des aliments nutritifs pour tous en assurant des revenus décents aux agriculteurs et en protégeant l’environnement.

3. Bonne santé et bien-être

Malgré l’accroissement de l’espérance de vie et la réduction de la mortalité infantile et maternelle, plusieurs régions continuent d’être touchées par nombre de maladies (sida, paludisme, etc.). Financer plus efficacement les systèmes de santé, continuer les efforts d’assainissement et d’hygiène et donner un meilleur accès aux professionnels de la santé qualifiés sont des conditions indispensables pour atteindre le développement durable.

4. Éducation de qualité

Outre l’amélioration de leur qualité de vie, l’accès à une éducation inclusive et équitable peut aider à doter les populations locales des outils nécessaires pour développer des solutions innovantes aux plus grands problèmes du monde. Pour qu’une éducation de qualité soit dispensée aux enfants des familles démunies, des investissements sont nécessaires dans les bourses d’études, les ateliers de formation des enseignants, la construction d’écoles et l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’électricité dans les écoles.

5. Égalité entre les sexes

Des progrès ont été accomplis dans le monde entier en matière d’égalité des sexes, mais les femmes et les filles continuent d’être la cible de discrimination et de violences dans toutes les régions du monde. Or, l’égalité des sexes n’est pas seulement un droit fondamental de la personne, mais aussi un fondement nécessaire pour l’instauration d’un monde pacifique, prospère et durable. La mise en œuvre de nouveaux cadres juridiques est essentielle pour mettre un terme à la discrimination fondée sur le sexe.

6. Eau propre et assainissement

Trois personnes sur dix n’ont toujours pas accès à des services d’eau potable sûrs. L’accès à l’eau propre et à des infrastructures sanitaires a une incidence évidente sur la santé, la sécurité alimentaire et les choix de vie. Des investissements restent nécessaires dans la gestion des écosystèmes et des installations sanitaires dans plusieurs pays en développement, notamment en Asie et en Afrique.

7. Énergie propre et à un coût abordable

Garantir l’accès à des services d’énergie fiables, durables, modernes et abordables aurait des répercussions autant sur les emplois et les changements climatiques que sur la production de nourriture. Cet objectif vise à donner accès à une énergie renouvelable aux trois milliards de personnes qui dépendent encore aujourd’hui du charbon, du bois ou des déchets animaux pour se chauffer et cuisiner.

8. Travail décent et croissance économique

Même avec un travail, encore trop de gens vivent dans la pauvreté. Pour créer une croissance économique durable, les sociétés doivent proposer des emplois décents et de qualité, sans que cette stimulation de l’économie ait des effets nocifs sur l’environnement. L’atteinte d’une croissance économique partagée passe aussi par un accès accru aux services financiers et une réorganisation des politiques économiques et sociales pour éliminer la pauvreté.

9. Industrie, innovation et infrastructures

Pour assurer l’autonomie des communautés, des investissements dans les infrastructures de transport, de communication et d’énergie restent nécessaires. Investir dans les moteurs économiques comme les industries permet d’augmenter la croissance de la productivité et des revenus, et par le fait même d’améliorer la santé et l’éducation des populations, tout en mettant les progrès technologiques au service de l’atteinte des objectifs environnementaux.

10. Inégalités réduites

La croissance économique ne suffit pas pour réduire la pauvreté si elle n’est pas bénéfique pour tous et ne concerne pas les trois dimensions du développement durable, c’est-à-dire les dimensions économique, sociale et environnementale. En vue de réduire les inégalités, les politiques devraient être universelles et prêter attention aux besoins des populations défavorisées et marginalisées.

11. Villes et communautés durables

Alors que la population des villes devrait atteindre 5 milliards d’individus d’ici 2030, il est urgent de mettre en place des mesures pour qu’elles génèrent des emplois et optimisent l’utilisation des ressources tout en réduisant pollution et pauvreté. Le surpeuplement et l’urbanisation rapide, le manque de financement pour assurer les services de base et le manque de logements adéquats restent toutefois des problèmes urbains courants.

12. Consommation et production durable

Faire plus avec moins : tel est l’objectif de la consommation et de la production durable. L’utilisation efficace des ressources et de l’énergie, la mise en place d’infrastructures durables et l’accès à des services de base permettent de réduire l’empreinte écologique et la pollution. L’éducation est primordiale pour assurer les ressources nécessaires à une population mondiale qui pourrait atteindre 9,6 milliards en 2050.

13. Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques

Le dérèglement climatique est un défi mondial qui ne respecte pas les frontières nationales et qui nécessite des solutions coordonnées au niveau international. La mise en œuvre de l’Accord de Paris est essentielle à la réalisation des objectifs de développement durable et fournit une feuille de route pour les actions climatiques qui réduiront les émissions et renforceront la résilience climatique.

14. Vie aquatique

Les océans couvrent les trois quarts de la surface de la Terre ; la conservation et l’exploitation responsable des océans et des ressources marines sont donc des éléments clés pour un avenir durable. La réduction de la pollution marine, la protection des écosystèmes marins et côtiers, la réduction de l’acidification des océans et la réglementation de la pêche pour mettre fin à la surpêche sont des actions à privilégier dans cette direction.

15. Vie terrestre

Lutter contre les changements climatiques, assurer la sécurité alimentaire et fournir des abris : les forêts sont un élément essentiel des écosystèmes terrestres. La déforestation et la désertification restent des problèmes majeurs auxquels il faut s’attaquer pour assurer la conservation de la biodiversité et inverser le processus de dégradation des sols.

16 – Paix, justice et institutions efficaces

Pour créer des sociétés plus pacifiques et inclusives, il faut mettre en place des réglementations plus efficaces et transparentes et des budgets gouvernementaux complets et réalistes. L’un des premiers pas vers la protection des droits individuels est la mise en place d’un système mondial d’enregistrement des naissances et la création d’institutions nationales des droits de l’homme plus indépendantes.

17. Partenariats pour la réalisation des objectifs

L’atteinte de ces 17 objectifs pour assurer un développement durable nécessite des partenariats efficaces entre tous les acteurs de la société : gouvernements, secteur privé et société civile. La conclusion de partenariats de financement est un pas dans la bonne direction, mais davantage de partenariats sont nécessaires en communication et pour assurer la récolte des données, fondement des politiques et des programmes de développement.