Une mère de famille assassinée dans sa maison à Mascouche

Jaël Cantin aurait été assassinée en pleine nuit à son domicile du chemin des Anglais, à Mascouche.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Jaël Cantin aurait été assassinée en pleine nuit à son domicile du chemin des Anglais, à Mascouche.

Le meurtre d'une mère de six enfants de Mascouche jeudi serait lié à de la violence conjugale. Le conjoint de la victime a été arrêté en fin de journée. 

Jaël Cantin aurait été assassinée en pleine nuit à son domicile du Chemin des Anglais. Son conjoint, Benoit Cardinal, qui avait aussi été retrouvé blessé à l'arrivée des policiers, a été arrêté en fin de journée jeudi, selon nos informations. Les six enfants du couple se trouvaient dans la résidence familiale lorsque le drame s'est produit. 

La Sûreté du Québec (SQ), qui est responsable de l’enquête, avait diffusé au compte-goutte les informations tout au long de la journée. Le conjoint de Mme Cantin était considéré comme un simple témoin. En fin de journée, les policiers ont confirmé l'arrestation « d'un homme dans la trentaine ». 

« La loi ne nous permet pas d'identifier le suspect tant que des accusations formelles ne seront pas portées contre lui et qu'il n'aura pas comparu », a précisé Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ. 

La thèse du drame conjugal, tout comme celle d’une invasion à domicile qui aurait mal tourné, a été étudiée. C’est que le bâtiment où s’est produit le drame est situé à côté d’un immeuble qui abrite le commerce Cantin Service & Pièces, qui se spécialise dans la réparation et la vente de pièces d’électroménagers. Ce commerce est détenu par les parents de la victime.

Chaque enfant a été rencontré par les policiers. « C’est complexe puisqu’on parle d’une maison où se trouvaient huit personnes, dont six mineurs qu’il faut rencontrer un à un », avait expliqué plus tôt la sergente Cossette. 

Famille sans histoire 

« On s’explique mal ce qui a pu se produire, c’est vraiment épouvantable, les six étaient présents dans la maison. On a vu les policiers les sortir en début de matinée », s'est désolée Claire Chevrier, qui habite en face de la maison où le drame s’est produit. 

La voisine raconte s’être réveillée un peu après 4h du matin. Incapable de dormir, elle est allée dans la cuisine pour grignoter lorsqu’elle a aperçu les lumières de sirènes des policiers et ambulanciers. 

« Nous, on connaît surtout les parents de [Jaël] qui sont les propriétaires de l’immeuble et du commerce qui s’y trouve. C’est une famille sans histoire, on n’a jamais rien entendu de négatif. À nos yeux, c’était une belle famille unie. On les voyait partir en camping l’été avec les six enfants, on les trouvait courageux », confie Mme Chevrier. 

Les policiers ont été appelés à se rendre sur les lieux à la suite d’un appel rapportant deux personnes blessées. La mère de famille de 33 ans était toujours en vie à l’arrivée des ambulanciers. Elle est décédée à l’hôpital, ont indiqué les autorités. Les six enfants du couple, âgés de 1 à 12 ans, ont été pris en charge par des proches. 

« C’est la première fois qu’on voit des policiers à cette adresse-là. Je connais le père de la victime et ce sont des gens sans histoire. C’est vraiment terrible de voir toutes ces sirènes. Le quartier est vraiment tranquille », a confié un homme qui réside dans le quartier. 

À la suite de la confirmation de l’identité de Mme Cantin, de nombreux messages ont été publiés sur les réseaux sociaux. La mère y est décrite comme une femme rayonnante et souriante. De nombreuses photos partagées dans les derniers mois la montrent en voyage avec ses six enfants et son conjoint.