Les photos de la semaine du 29 décembre

1 Kiev (Ukraine), 29 décembre | Une femme embrasse son mari, un soldat ukrainien qui avait été fait prisonnier de guerre. Un échange d’environ 200 prisonniers a été effectué dimanche entre Kiev et les séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine. Depuis le début de la guerre en avril 2014, plus de 13 000 personnes sont mortes. Zoya Shu Associated Press
2 Sarmada (Syrie), 29 décembre |

Une photo aérienne montre des tentes inondées situées dans un camp de déplacés de la province d’Idleb. Les crues ont été causées par de fortes pluies dans cet emplacement situé près de la frontière turco-syrienne. Les bombardements sur la région ont forcé le déplacement d’environ 130 personnes, selon les Nations unies, et causé la mort d’une centaine d’autres, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Aref Tammawi Agence France-Presse
3 Monsey (États-Unis), 29 décembre |

Des membres de la communauté hassidique se recueillent, au lendemain d’une attaque à l’arme blanche lors des célébrations de la fête juive de Hanoukka dans la résidence d’un rabbin près de New York, faisant cinq blessés. Le suspect, un homme de 37 ans, fait face à cinq accusations de tentative d’homicide et une autre de cambriolage.

Craig Ruttle Associated Press
4 Montréal, 30 décembre |

De nombreux membres des trois YMCA condamnés à la fermeture à Montréal ne décolèrent pas. Encore lundi, l’avant-dernière journée des activités régulières du centre culturel et sportif d’Hochelage-Maisonneuve, des manifestants brandissaient leur pancarte devant le seuil de la porte. Les YMCA du Québec invoquent des coûts d’opération et de rénovation intenables pour motiver les fermetures.

Valérian Mazataud Le Devoir
5 Cobargo (Australie), 31 décembre |

L’Australie est le théâtre depuis septembre d’une saison de feux de forêt particulièrement dévastatrice. Dans les derniers jours, une intensification des flammes dans le sud-est du pays a fait plusieurs morts et détruit des centaines de demeures. Le pays est touché depuis trois ans par une sécheresse ininterrompue, notamment dans l’État de la Nouvelle-Galles du Sud, selon le bureau météorologique australien.

Sean Davey Agence France-Presse
6 Rio de Janeiro (Brésil), 1er janvier |

Un feu d’artifice au-dessus de la plage de Copacabana a donné le coup d’envoi de la nouvelle année — et de la nouvelle décennie — dans le ciel de Rio de Janeiro, au Brésil.

Bruna Prado Associated Press
7 Hong Kong, 1er janvier | Le mouvement révolutionnaire qui agite Hong Kong depuis juin dernier s’imposera-t-il avec autant de détermination en 2020 ? C’est du moins ce qu’espèrent les manifestants qui le portent. Pour le jour de l’An, un million de personnes (selon les organisateurs) ont participé à un rassemblement pour demander la fin du contrôle exercé depuis Pékin sur la métropole semi-autonome. Le mouvement avait observé un certain ralentissement depuis la tenue, en novembre, d’élections locales dont l’issue a été fort favorable au camp prodémocratie. Isaac Lawrence Agence France-Presse
8 Jakarta (Indonésie), 2 janvier | La veille du jour de l’An, des pluies torrentielles ont provoqué de graves inondations dans la région de Jakarta, où vivent environ 30 millions de personnes. L’eau a monté très subitement, atteignant le deuxième étage des bâtiments dans certains quartiers. La décrue a laissé derrière elle des voitures et des maisons recouvertes de boue. La catastrophe a fait des dizaines de morts. Dita Alangkara Associated Press
9 Téhéran (Iran), 3 janvier |

Des croyants iraniens ont prié vendredi matin à la mémoire de Qassem Soleimani, le chef de la Force Qods des Gardiens de la révolution, tué quelques heures plus tôt à Bagdad lors d’une attaque de drone téléguidée par les États-Unis. L’ayatollah iranien Ali Khamenei et le président Hassan Rohani ont demandé à venger le général que Washington soupçonnait de préparer une action d’envergure mettant en danger des vies américaines.

Atta Kenare Agence France-Presse
10 Miami (États-Unis), 3 janvier |

Un manifestant critique du président, mais néanmoins souriant, s’est invité aux abords de la zone dédiée à un rassemblement partisan pour Donald Trump, à Miami. En 2019, le candidat républicain a amassé 143 millions en vue de la présidentielle. Chez les démocrates, Bernie Sanders a récolté 96 millions depuis l’annonce de sa candidature, en février.

Wilfredo Lee Associated Press