Grand format 2019 dans l'œil de Francis Vachon

Les photographes posent un regard très personnel sur l'actualité. Nous avons demandé à Francis Vachon de choisir les meilleures photos de son année. De rencontres intimistes en évènements électrisants, voici sa sélection.

1 22 octobre | L’harmoniciste Guy Bélanger en promotion pour la sortie de son album «Eldorado». On dirait presque une aura. Sous le ciel gris, on ne saurait trop dire ce qui flotte au-dessus de la tête de Guy Bélanger. «C’est une œuvre d’art que j’avais aperçue dans un petit parc de Limoilou», explique Francis Vachon. Pour réaliser le cliché, le photographe a proposé à l’artiste de se placer sous la structure. Le genou au sol, Francis Vachon a alors réalisé une contre-plongée qui insuffle une ambiance quasi mystique au portrait de l’harmoniciste. Francis Vachon Le Devoir
2 13 mars | Clermont Roy devant son domicile à Saint-Jules, en Beauce. Près de 85% de la population de Saint-Jules, en Beauce, a voté pour la Coalition avenir Québec lors de l’élection provinciale d’octobre 2018. Il s’agit du plus haut taux d’appui au Québec. En allant à la rencontre des électeurs de cette petite municipalité, Francis Vachon a aperçu Clermont Roy qui transportait du bois de chauffage de sa camionnette vers sa demeure. Une statue de la Vierge Marie trônait tout juste à côté. «La scène parlait d’elle-même et représentait ce qu’on voulait illustrer: le Québec plus rural qui tangue entre une certaine laïcité et un attachement à l’héritage catholique.» Francis Vachon Le Devoir
3 23 juin | Cœur de pirate en prestation au spectacle de la Fête nationale sur les plaines d’Abraham à Québec. Le spectacle étant télévisé, l’éclairage était parfait. Les projections sur l’écran géant à l’arrière donnaient l’impression qu’une fine neige tombait tout autour de Cœur de pirate. Les yeux fermés, le visage de profil et la main ouverte: la chanteuse a été croquée dans toute sa sensibilité. «Pour moi, prendre en photo Cœur de pirate, c’est très personnel», explique Francis Vachon. En 2009, le photographe avait publié une vidéo virale dans laquelle on voyait son fils jouer au sol, sur la musique et les mots d’«Ensemble» de Cœur de pirate. La vidéo a été visionnée plus de 2,5 millions de fois (!). Francis Vachon Le Devoir
4 16 août | Portrait de Jean-Denis Beaudoin, auteur de «Dévoré(s)», pièce présentée au Périscope à Québec l’été dernier. Sur ce jeu de losanges jaune et rouge se détache le visage stoïque de l’auteur Jean-Denis Beaudoin. «C’est l’arrière-plan qui fait la photo», fait remarquer Francis Vachon. Lorsqu’il doit réaliser un portrait, le photographe cherche un élément distinctif dans l’environnement qui pourra donner de la texture à la photo. Ici, c’est une œuvre d’art du quartier Saint-Roch à Québec qui fait office de décor. «J’ai demandé à l’artiste de regarder dans ma lentille et d’avoir un regard neutre pour jouer avec la profondeur de champ et la symétrie.» Francis Vachon Le Devoir
5 2 juillet | Le maire de Québec, Régis Labeaume, assiste à un premier conseil municipal après s’être absenté quelques mois du travail pour subir des traitements médicaux. Habituellement si fier, Régis Labeaume est ici photographié dans toute sa fragilité. Épuisé par des traitements pour soigner un cancer de la prostate, le maire de Québec peine à contenir sa fatigue. «Plus la soirée avançait, plus je voyais que le maire se passait les mains sur le visage, s’essuyait les yeux, se souvient Francis Vachon. J’ai pris un téléobjectif pour l’isoler et prendre un portrait différent de l’homme qu’on connaît.» Francis Vachon Le Devoir