Pluie verglaçante sur le Québec: ce qu'il faut savoir

Les rues secondaires et la plupart des trottoirs de Montréal demeurent glacés, même au centre-ville.
Photo: Marie-France Coallier Le Devoir Les rues secondaires et la plupart des trottoirs de Montréal demeurent glacés, même au centre-ville.

Environnement Canada multiplie les avertissements de pluie verglaçante sur le Québec, alors que plusieurs régions de l’ouest et du sud de la province sont touchées depuis la soirée de jeudi.

Des avertissements ont été diffusés dès vendredi matin pour Saint-Jérôme, Sainte-Agathe-des-Monts, Mont-Tremblant, Maniwaki, Mont-Laurier, Joliette, Trois-Rivières, La Tuque, Saguenay, Québec, Victoriaville, Thetford Mines, Saint-Georges, Montmagny, Rivière-du-Loup, Trois-Pistoles, La Malbaie et Tadoussac, notamment.

Plus à l’est, de même que dans certaines régions situées au nord de la vallée du Saint-Laurent, le verglas tombera plus tard en journée vendredi.

Davantage de chutes

De son côté, Urgences-santé traite un grand nombre de cas en ce vendredi de verglas et demande à la population de faire appel à ses services en cas d’urgence seulement.

« On a un volume d’appels plus importants aujourd’hui, et on met aussi plus de temps [à se rendre sur place], car avec l’état des routes, c’est parfois difficile. Et sur place, il faut faire l’épandage de sel au sol pour intervenir et déplacer l’usager en toute sécurité. Ça augmente nos délais », explique Stéphane Smith, porte-parole d’Urgences Santé.

En milieu de journée, l’organisme responsable du transport ambulancier dans la métropole avait déjà réalisé plus de 20 interventions à la suite de chutes au sol, rien qu’à Laval et Montréal. « On a vraiment vu une augmentation à cause du verglas dehors, d’habitude on n’a pas autant de cas », souligne M. Smith.

Le nombre d’accidents de voiture — surtout des accrochages sans grandes conséquences — a aussi augmenté, note-t-il.

Quel est l’état des routes ?

En milieu de matinée, vendredi, la Sûreté du Québec (SQ) n’avait pas encore signalé d’incident majeur sur le réseau routier des régions concernées.

Les précipitations verglaçantes ont cessé en Abitibi-Témiscamingue, avant de se changer en pluie, mais les conditions routières en avaient déjà souffert, selon Transports Québec. La route 117 est encore glissante vendredi matin, de Val-d’Or jusqu’à la frontière de l’Ontario, et la plupart des tronçons de la route 111 sont glacés.

Plus au sud, les rues secondaires et la plupart des trottoirs de Montréal demeurent glacés, même au centre-ville.

En périphérie de Montréal, les conditions de circulation se sont améliorées sur plusieurs autoroutes depuis la nuit. Les chaussées sont généralement mouillées, mais dégagées et la visibilité est bonne.

L’autoroute 30 demeure toutefois partiellement glacée dans la région de Sorel-Tracy, selon le ministère des Transports.