Confinement levé à l’école Massey-Vanier de Cowansville: trois personnes interpellées

Une école secondaire Massey-Vanier, à Cowansville, a imposé jeudi matin le confinement à tous ses élèves et membres du personnel.
Photo: mv.csvdc.qc.ca Une école secondaire Massey-Vanier, à Cowansville, a imposé jeudi matin le confinement à tous ses élèves et membres du personnel.

La mesure de confinement barricadé a été levée à l’école secondaire Massey-Vanier, à Cowansville, en Montérégie, jeudi matin, après l’interpellation de trois personnes.

Deux d’entre elles ont été appréhendées à l’intérieur des murs de l’école, a précisé une porte-parole de la Sûreté du Québec, Aurélie Guindon. Personne n’était armé.

La Commission scolaire du Val-des-Cerfs (CSVDC) rapportait quelques minutes plus tôt que deux de ses élèves avaient été interpellés. Aucun blessé n’a été rapporté.

La Sûreté du Québec précise que le confinement s’est étiré de 9 h 15 à 11 h. Lors d’un point de presse en début d’après-midi, la responsable des communications de la CSVDC, Alexandra Langlois, a expliqué que la décision de confiner les élèves avait été prise par la direction, qui avait reçu des informations pouvant laisser craindre pour leur sécurité. Elle n’a pas précisé la nature de ces informations.

« À ce moment-là, la direction de l’établissement ne prend pas de chance », a-t-elle ajouté.

En fin d’avant-midi, la commission scolaire a annoncé sur sa page Facebook que « les vérifications faites sur place ne laissent pas croire à une menace directe pour la sécurité des personnes sur les lieux ».

La SQ indique de son côté sur Twitter que l’enquête se poursuit.

Le confinement a été imposé par le biais d’un code bleu, un protocole mis en place par les autorités scolaires pour répondre à « une situation d’urgence mettant en danger la vie de personnes à l’école ».

« Toutes les directions d’établissement détiennent cette information-là lors d’une telle situation, de la même façon lorsqu’il y a un feu. Toutes les directions détiennent un cartable avec toutes les étapes et elles les maîtrisent », a expliqué Mme Langlois.

Le protocole stipule qu’en cas de code bleu, les élèves et le personnel doivent demeurer dans leurs locaux et verrouiller les portes. Ils doivent se tenir loin des fenêtres et garder un silence complet pour éviter d’être repérés.

Plusieurs parents inquiets s’étaient rendus à l’école à l’annonce du confinement, bien que les autorités leur avaient conseillé de ne pas le faire.

Après la levée de la mesure, les parents qui souhaitaient aller chercher leur enfant étaient invités à le faire. Le reste de la journée se déroulera tout de même selon l’horaire habituel, avec une prise en charge professionnelle des élèves et employés en besoin de soutien, a-t-on précisé.