Quoi surveiller aujourd’hui?

  • Rencontre Justin Trudeau-François Legault

    Rencontre Justin Trudeau-François Legault

    C’est une semaine mouvementée pour François Legault : tout juste revenu d’une mission économique en Californie, et au lendemain d’une décision favorable de la Cour d’appel du Québec au sujet de la Loi sur la laïcité de l’État, le premier ministre rencontre Justin Trudeau à Montréal.

    On peut supposer qu’il sera question des inquiétudes du Québec au sujet de l’Accord Canada–États-Unis–Mexique, formellement signé dans sa version définitive à Mexico cette semaine par les trois gouvernements. L’industrie de l’aluminium craint en effet d’y être mal protégée et demande que l’accord ne soit pas ratifié.

  • Sous les projecteurs : le Royaume-Uni

    Sous les projecteurs : le Royaume-Uni

    Dans quel état le Royaume-Uni se sera-t-il réveillé ce matin? Nous le saurons au cours de la journée, puisque les conservateurs ont remporté une majorité absolue au Parlement, soit exactement ce que souhaitait Boris Johnson. Car cela veut dire: la voie est libre pour le Brexit.

    Il va sans dire que la journée sera riche en réactions (et supputations) de toutes sortes. En plus des partis politiques britanniques, l’Europe — particulièrement intéressée par les résultats étant donné la saga du Brexit — prendra elle aussi position.

  • La suite du jour : l’Algérie

    La suite du jour : l’Algérie

    C’est aujourd’hui, en matinée, que nous connaîtrons les résultats officiels du premier tour de la présidentielle en Algérie, qui s’est tenue hier malgré la forte contestation du scrutin. Cinq candidats étaient en lice.

    Étant donné la grogne populaire, le taux de participation a été conséquent : 39,93 %, selon le dernier bilan de l’Autorité nationale indépendante des élections, soit le taux le plus faible des présidentielles pluralistes de l’histoire du pays. Il faudra voir si les résultats finaux seront, au même titre que l’élection elle-même, contestés.

    [Mise à jourAbdelmadjid Tebboune est élu à la présidence de l’Algérie.]

  • L’angoisse du jour : le vendredi 13

    L’angoisse du jour : le vendredi 13

    Une jonction de calendrier fait en sorte qu’aujourd’hui est à la fois un vendredi et le treizième jour du mois — un fameux vendredi 13. Certains seront peut-être portés à croire à un double coup du mauvais sort si la COP25, qui termine aujourd’hui ses travaux, se clôt effectivement par un échec.

    Pendant qu’on y est, on peut déjà inviter ceux qui souffrent de paraskevidékatriaphobie, c’est-à-dire la peur de cette journée, à rester gentiment au lit.