Des agriculteurs inquiets manifestent en Montérégie

Les chefs et les agents de train ainsi que les agents de triage du CN sont en grève depuis mardi.
Photo: iStock Les chefs et les agents de train ainsi que les agents de triage du CN sont en grève depuis mardi.

Des agriculteurs de la Montérégie manifesteront vendredi matin, à Châteauguay, pour que les autorités trouvent des solutions à la paralysie des livraisons de gaz propane depuis qu’une grève a éclaté mardi matin à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN).

La manifestation devrait avoir lieu à compter de 10 h 30 devant les bureaux de la députée libérale de Châteauguay-Lacolle, Brenda Shanahan, sur le boulevard d’Anjou.

L’Union des producteurs agricoles (UPA) affirme que la situation est déjà critique pour plusieurs producteurs, car le propane représente près de 15 % de la consommation énergétique totale du secteur agricole québécois. Les secteurs les plus touchés sont les productions de grains, de volailles, d’œufs d’incubation et de consommation et de porcs.

Le président de l’UPA, Marcel Groleau, ajoute que la pénurie de propane survient à un moment critique pour les producteurs de grains qui sont aux prises avec l’une des récoltes les plus humides depuis des décennies. Le propane est notamment utilisé pour le séchage des grains.

Jeudi, le premier ministre du Québec, François Legault, a signalé que le Québec se trouvait dans un état d’urgence en raison de la grève, car les réserves de propane de la province risquent d’être épuisées d’ici quelques jours. L’Association canadienne du propane signale qu’environ 85 % du propane consommé par le Québec est acheminé par voie ferroviaire, principalement depuis Sarnia, en Ontario.

Ce sont des chefs et des agents de train ainsi que les agents de triage du CN qui sont en grève depuis mardi. Jeudi, le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a affirmé que le gouvernement du Canada voulait encore donner du temps de négociation aux deux parties impliquées dans le conflit avant d’intervenir.

L’UPA signale que si le conflit ne se règle pas en fin de semaine, une autre manifestation, de plus grande ampleur, aura lieu lundi dans la région de Montréal.