S’emballer pour le théâtre

Catherine Martellini Collaboration spéciale
«Les filles et les garçons», à La Licorne du 14 janvier au 22 février
Photo: Kelly Jacob «Les filles et les garçons», à La Licorne du 14 janvier au 22 février

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture en cadeau

Entre les repas festifs et les jeux de société en famille, une sortie au théâtre peut se révéler une option intéressante pendant le temps des Fêtes, en plus de constituer une surprise facile à glisser sous le sapin. Voici quelques suggestions de pièces.​

Théâtre du Rideau Vert

2019 revue et corrigée

 

La tradition se poursuit encore cette année au Théâtre du Rideau Vert, qui présente, du 26 novembre 2019 au 4 janvier 2020, une revue des pires et des meilleurs moments des 12 derniers mois dans l’actualité politique, culturelle et sportive. Nathalie Lecompte revient en force dans une mise en scène alliant sketchs, chansons et imitations. François Parenteau et Martin Vachon s’ajoutent à la distribution de l’an dernier, composée des piliers que sont Suzanne Champagne, Julie Ringuette et Marc St-Martin. Une bonne dose de rires qui aidera à faire passer les victuailles des célébrations !

Théâtre La Bordée

 

Les mains d’Edwige au moment
de la naissance

Du 14 janvier au 8 février 2020, les spectateurs pourront entrer dans le monde de la jeune Edwige, qui possède un don hors du commun : chaque fois qu’elle prie, une eau pure sort de ses mains. Don que ses parents entendent exploiter. Jocelyn Pelletier met ici en scène la langue vibrante de Wajdi Mouawad, qui nous rappelle que certaines valeurs revêtent un caractère à ce point sacré qu’elles ne sauraient être monnayées. Une œuvre à voir pour commencer l’année du bon pied !

Photo: Théâtre de la Bordée «Les mains d’Edwige au moment de la naissance», au théâtre La Bordée du 14 janvier au 8 février 2020

Maison Théâtre

 

Les trois petits vieux
qui ne voulaient pas mourir

Les 7 à 12 ans pourront apprivoiser la réalité du deuil dans le jeu physique et clownesque d’Ernest, Stanislas et Désiré, trois personnages qui reçoivent une lettre leur annonçant qu’ils ont épuisé tous les jours qu’il leur restait à vivre. Du 29 janvier au 2 février, petits et grands seront les témoins de la complicité de ces trois amis de longue date qui se partagent de tendres souvenirs et apprennent à accepter les petits deuils au quotidien. À offrir pour vivre un moment privilégié avec les enfants qui partagent votre vie.

Premier Acte

 

Les contes à passer le temps

Du 13 au 30 décembre, La Vierge folle présente, pour une neuvième année, une nouvelle édition de ces contes qui permettent de découvrir six auteurs et acteurs de diverses générations, écrivant ou racontant la ville de Québec à leur façon. C’est le moment idéal pour embrasser les différents styles de ces petites et grandes histoires, des plus drôles aux plus touchantes.

Le Trident

 

Les Plouffe

Les Plouffe, d’après l’œuvre de Roger Lemelin, et avec certains emprunts à l’œuvre cinématographique du même auteur et de Gilles Carle, raconte l’histoire d’une famille qui aspire à bien plus grand que ce que la société de 1938 a à lui offrir, alors encarcanée dans des valeurs religieuses et la Grande Dépression. Présenté du 14 janvier au 8 février, ce grand classique de la littérature québécoise, porté à la scène par Maryse Lapierre, appuyée par Isabelle Hubert, dresse un portrait touchant des aspirations et des misères des gens de cette période, à travers ses personnages devenus iconiques, joués par de talentueux comédiens.

Théâtre La Licorne

 

Les filles et les garçons

Après avoir présenté ses œuvres Après la fin et Orphelins, La Manufacture propose une nouvelle pièce de l’auteur anglais Dennis Kelly, créée dans sa version originale au Royal Court Theatre de Londres en 2018. Dans une mise en scène de Denis Bernard, la comédienne Marilyn Castonguay porte sur les planches les mots de Kelly, traduits par la talentueuse Fanny Britt. Vous serez témoin d’un exemple de résilience, une histoire empreinte d’humanité qui raconte la vie dans ce qu’elle a de plus beau et de plus cruel, quand le sol glisse sous nos pieds. Du 14 janvier au 22 février.

Théâtre des Nouveaux Compagnons

 

La traverse

L’auteure Corinne Sévigny-Lévesque aborde la solitude et le poids des souvenirs dans une mise en scène

d’Annie Trudel et de Lucie Trudeau, assistées de Gabriel Lacoursière. Vous vous embarquerez ainsi pour une traversée du fleuve Saint-Laurent vers Baie-Comeau, où se retrouvent quatre personnes, absorbées par la solitude, qui finiront par laisser leurs fantômes du passé dans le sillage du navire. À voir du 16 au 19 janvier si vous passez dans le coin de Trois-Rivières.

Théâtre du Nouveau Monde

 

Nelligan

Normand Chouinard met en scène le grand opéra populaire créé il y a 30 ans par Michel Tremblay et André Gagnon autour du destin tragique d’Émile Nelligan, notre poète dont la fougue créative a été interrompue lorsque son père le fit interner avant même ses 20 ans. Pour une première fois au TNM, le ténor Marc Hervieux campera le rôle de Nelligan le Vieux, tandis que le baryton Dominique Côté interprétera Nelligan le Jeune. De nombreux autres artistes s’ajouteront à cette solide distribution. Un classique à déposer sous le sapin sans se tromper. Du 14 janvier au 8 février 2020.

Photo: Jean-François Gratton «Nelligan», au TNM du 14 janvier au 8 février 2020

Théâtre La Chapelle

 

Chattermarks

Présentée en anglais, du 12 au 22 janvier 2020, mais sous-titrée durant certaines représentations, cette pièce de Cabal Theatre, en partenariat avec le Wild Side Festival du théâtre Centaur, propose un lyrisme symbolique de la guerre, où l’histoire et la mémoire s’entrechoquent. Dans une mise en scène d’Anthony Kennedy, l’œuvre explore notamment comment aller de l’avant, collectivement et individuellement, lorsqu’on renoue avec des amis devenus ennemis, et que la paix ne tient qu’à un fil.

Théâtre Prospero

 

La maladie de la mort

De l’œuvre de Marguerite Duras, La maladie de la mort, présentée du 28 janvier au 15 février 2020, raconte l’histoire d’un homme qui se rend dans un hôtel au bord de la mer et y fait une rencontre déterminante avec une jeune femme. Malgré son obsession d’accéder à l’amour, quelque chose est mort en lui. La metteuse en scène Martine Beaulne a choisi les deux acteurs d’âge mûr Sylvie Drapeau et Paul Savoie pour traduire toute la rythmique et la profondeur de l’écrit.

Théâtre de Quat’Sous

Éclipse

 

Actrice, auteure et metteuse en scène, Marie Brassard a voulu faire sortir de l’ombre les femmes poètes de la Beat Generation : Diane di Prima, Hettie Jones, Lenore Kandel, Denise Levertov, Anne Waldman, Janine Pommy Vega, Mary Norbert Körte… Quatre femmes artistes s’unissent sur scène pour parcourir les œuvres de ces femmes aventureuses et réfléchir aux raisons pour lesquelles elles se sont pourtant fait éclipser de l’histoire officielle par leurs pendants masculins. Du 21 janvier au 15 février 2020.

Photo: John Londono «Éclipse», au théâtre de Quat’Sous du 21 janvier au 15 février 2020

Théâtre Denise-Pelletier

 

Le sixième sens

Dans une mise en scène de Michelle Parent, cette pièce réunit six personnes souffrant d’un état de stress post-traumatique et propose un parallèle avec des superhéros, toujours confrontés à un danger imminent. Produit par Pirata Théâtre, qui a l’habitude de créer des œuvres multidisciplinaires et impressionnistes, l’expérience inusitée, présentée du 21 janvier au 8 février, est le parfait présent original.

Théâtre Duceppe

 

Les Hardings

La dernière œuvre de l’auteure et metteuse en scène Alexia Bürger, créée au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui en 2018, prendra l’affiche chez Duceppe du 15 janvier au 15 février 2020. Elle sera aussi à l’affiche à La Bordée du 28 novembre au 7 décembre. On y découvre le destin de trois hommes, interprétés par Martin Drainville, Patrice Dubois et Bruno Marcil, qui portent le même nom : Thomas Harding. Hormis ce nom, rien ne les unit jusqu’à ce qu’un train chargé de 10 000 tonnes de pétrole brut déraille et fasse exploser une ville entière.

Photo: Valérie Remise «Les Hardings», au théâtre Duceppe du 15 janvier au 15 février 2020

Usine C

 

Sang

Mise en scène par Brigitte Haentjens, cette pièce du célèbre auteur suédois Lars Norén plonge dans l’univers d’Éric et de Rosa, deux militants socialistes chiliens opposés à Pinochet, qui ont fui leur pays en abandonnant derrière eux leur fils de sept ans. Christine Beaulieu, Alice Pascual, Sébastien Ricard et Émile Schneider viennent donner toute sa profondeur et sa puissance à cette tragédie contemporaine, à l’affiche du 28 janvier au 15 février 2020.

Salle Maurice-O’Bready

La détresse et l’enchantement

Présentée le 18 février à Sherbrooke, cette pièce créée par Trois Tristes Tigres, en coproduction avec le Théâtre du Nouveau Monde et le Trident, propose de suivre le récit entourant l’enfance de l’auteure Gabrielle Roy, du Manitoba jusqu’à Montréal. Seule sur scène, Marie-Thérèse Fortin recrée les moments phares de l’existence de cette célèbre romancière, dans une mise en scène d’Olivier Kemeid. Le parfait cadeau qui allie littérature et théâtre.

À voir en vidéo