De la grande musique pour les Fêtes

Christophe Huss Collaboration spéciale
La contralto Marie-Nicole Lemieux
Photo: Denis Rouvre La contralto Marie-Nicole Lemieux

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture en cadeau

Le temps des Fêtes 2019 verra à Montréal le rassemblement des grandes voix du Québec autour de l’OSM. À Québec, le désormais incontournable Chemin de Noël promu par Bernard Labadie réchauffera les coeurs le 23 décembre.

Kent Nagano ne dirigera pas un dernier concert de Noël avec Fred Pellerin pendant son mandat de directeur musical de l’OSM. Il laisse le podium en 2019 à Jacques Lacombe pour un projet intitulé « Les grandes voix du Québec chantent Noël ». Ces grandes voix seront la contralto Marie-Nicole Lemieux et le baryton Étienne Dupuis, réunis les 17, 18 et 19 décembre à la Maison symphonique pour un cocktail vocal diversifié, accompagné d’un chœur gospel. La télévision de Radio-Canada filmera pour des diffusions pendant les Fêtes sur ICI Télé et Artv.

Ce n’est pas le seul projet Noël de l’OSM, qui, le samedi 7 décembre à 14 heures, proposera « Orgue et pain d’épices : chantez Noël », avec des élèves du projet « La musique aux enfants » aux côtés de l’organiste en résidence Jean-Willy Kunz, d’un quintette de cuivres, du quatuor vocal Quartom et des spectateurs, tous invités à chanter.

Pour une approche plus formelle, Kent Nagano dirigera les 3 et 4 décembre les cantates I à III de l’Oratorio de Noël de Bach dans le cadre du Festival Bach de Montréal 2019, musique invitant à une réflexion spirituelle, tout comme la Messe en si proposée dans le cadre de ce même festival par Arion et le Studio de musique ancienne de Montréal sous la direction d’Andrea Marcon le 29 novembre à Saint-Jean-Baptiste.

Messie et Casse-Noisette

 

L’Orchestre Métropolitain fait l’impasse cette année sur une programmation des Fêtes, contrairement à l’Orchestre classique de Montréal fidèle au Messie de Händel, présenté le 8 décembre à 15 heures à l’oratoire Saint-Joseph, avec en solistes Aline Kutan, Annamaria Popescu, Zachary Rioux et Gregory Dahl. Ce même Messie sera proposé par Bernard Labadie, La Chapelle de Québec et Les Violons du Roy à la Maison symphonique le 13 décembre. Les solistes, cette fois, seront Marie-Sophie Pollak, Tim Mead, Aaron Sheehan et Matthew Brook.

Photo: Valérian Mazataud Le Devoir Le chef d’orchestre Bernard Labadie avec les musiciens de La Chapelle de Québec et Les Violons du Roy, en mai 2019

Ce Messie de Bernard Labadie sera aussi donné les 11 et 12 décembre au Palais Montcalm de Québec. Ce même endroit abritera, le 23 décembre à 18 heures, le Chemin de Noël proposé par le même Bernard Labadie, La Chapelle de Québec et leurs invités. Inspiré d’un événement qui se tient chaque année le 24 décembre dans la chapelle du King’s College de Cambridge, cet « itinéraire poétique qui conjugue musique et spiritualité » est un moment magique et hors du temps, comme Le Devoir a pu en juger en 2018. Les billets pour cet événement au profit d’une œuvre caritative seront distribués le 14 décembre.

Évidemment, Noël ne serait pas classique sans le traditionnel Casse-Noisette des Grands Ballets canadiens. Les représentations à la salle Wilfrid-Pelletier auront lieu du 12 au 30 décembre. La chorégraphie de Fernand Nault, présentée pour la 56e année de suite, est si constitutive du patrimoine local que le site des Grands Ballets ne titre même plus Casse-Noisette de Tchaïkovski, mais « Casse-Noisette de Fernand Nault ». L’orchestre sera à nouveau placé sous la direction de Dina Gilbert.

La programmation « Temps des Fêtes » 2019 de la salle Bourgie sera très éclectique, version jazz avec le Trio Julie Lamontagne le jeudi 12 décembre ; médiévale avec le Cancionero de Uppsala le dimanche 15 décembre ; celtique grâce à l’ensemble Coig le 18 décembre et classique avec le programme s’inscrivant dans l’An VI de l’intégrale des cantates de Bach, dirigé par Matthias Maute, le samedi 21 et le dimanche 22 décembre. Le fameux « Noël de Charlie Brown » avec le Taurey Butler Trio aura lieu le 19 décembre.

Billets en cadeau

Nous avons aussi, ici, traditionnellement l’habitude de vous donner quelques idées de cadeaux de billets de concert pour des rendez-vous de 2020.

Deux pianistes très particuliers devraient retenir votre attention. D’abord Lucas Debargue, la révélation du Concours Tchaïkovski 2015, qui vient le dimanche 19 janvier à 14 h 30 jouer Scarlatti, Ravel, Medtner et Liszt à la Maison symphonique. Ensuite le Viennois Rudolf Buchbinder, qui viendra nous délivrer sa sagesse, du haut de ses 73 ans le 6 février dans un programme idéal : 3e Suite anglaise de Bach, Sonate appassionata de Beethoven et Sonate D. 960 de Schubert. Il faut évidemment y associer l’événement des Variations Goldberg par Lang Lang le 29 mai, un concert organisé par le Festival Bach.

En orchestre, le concert final de Kent Nagano, avec la 2e Symphonie de Mahler les 2, 3 et 4 juin et, quelques jours auparavant, Yannick Nézet-Séguin, qui accueillera le magique Nicholas Angelich pour clore l’intégrale des Concertos pour piano de Rachmaninov, avec le 1er Concerto le 22 mai et le 2e Concerto le 23 mai.

Si vous habitez Québec, offrez le récital de Daniil Trifonov au Club musical le 26 février, les Concertos n° 2 et 4 de Beethoven par Louis Lortie et Fabien Gabel à l’OSQ le 29 mars et les Requiem de Fauré et Duruflé par Bernard Labadie aux Violons du Roy les 2 ou 3 avril.



À voir en vidéo