Trouvailles artistiques

Jessica Dostie Collaboration spéciale
Quelques idées d'endroits pour dénicher les meilleurs cadeaux.
Photo: Joachim Messerschmidt Quelques idées d'endroits pour dénicher les meilleurs cadeaux.

Ce texte fait partie du cahier spécial La culture en cadeau

De Québec à Ottawa, en passant par Montréal, les adresses culturelles ne manquent pas. Le Devoir a concocté ce répertoire de 12 arrêts triés sur le volet où dénicher les meilleurs cadeaux pour faire plaisir aux amateurs de beau — petits et grands. Prêts pour la tournée ?​

Magasiner au musée

On s’y rend en voyage pour faire le plein de souvenirs après avoir visité l’exposition du moment. Plus rarement passe-t-on par les boutiques des musées quand vient le moment de faire nos emplettes de Noël. Pourtant, on y trouve de vrais trésors, que ce soit des reproductions d’œuvres d’art célèbres, des créations d’artistes locaux, des livres ou de la musique. Pas le temps de vous déplacer ? Qu’à cela ne tienne, certains établissements muséaux vendent aussi leurs produits en ligne.

1. Première destination : le Musée des beaux-arts de Montréal. Sa boutique-librairie propose une impressionnante sélection d’objets fabriqués à la main au Québec, comme les céramiques d’Aline Bertin ou les créations parfumées de Monsillage. Et pour l’homme d’affaires passionné d’art qui a déjà tout ? On vous suggère une cravate de soie signée Nathon Kong, qui utilise des tissus illustrés par Les Impatients, cet organisme qui offre des ateliers d’art-thérapie aux personnes atteintes de problèmes de santé mentale. (1380, rue Sherbrooke Ouest ; mbam.qc.ca)

2. Un peu plus à l’est, toujours à Montréal, les tablettes de la boutique du Musée McCord sont plutôt bien garnies en beaux livres et en produits liés aux expositions en cours, à commencer par la rétrospective de la carrière du designer Jean-Claude Poitras. Pour le bas de Noël des fashionistas, vous y trouverez également de petits cahiers de notes rappelant l’esthétique de Balenciaga, un autre créateur de mode dont les vêtements ont fait récemment l’objet d’une exposition. (690, rue Sherbrooke Ouest ; boutiquemccord.com)

3. On se déplace maintenant vers la Vieille Capitale, plus précisément à deux pas des plaines d’Abraham. Installée dans les caves de la Maison Estèbe, construite en 1751, la boutique du Musée de la civilisation vaut le détour. Elle propose une panoplie de pièces fabriquées par des artisans d’ici et d’ailleurs — joaillerie, ébénisterie, verre soufflé et autres objets design — bien sûr inspirées des thèmes des expositions, par exemple celle consacrée à l’iconique spectacle théâtral Broue. (85, rue Dalhousie, Québec ; mcq.org)

4. Cap maintenant sur la capitale nationale et son Musée des beaux-arts du Canada, dont l’offre littéraire — et dans les deux langues officielles, s’il vous plaît — est particulièrement digne de mention. Vous y trouverez un peu de tout : des reproductions, du matériel d’art pour tous les âges, de la papeterie, des vêtements, du linge de table, sans oublier les produits dérivés de l’exposition vedette du moment, Àbadakone, sur l’art contemporain indigène. (380, promenade Sussex, Ottawa ; achatsmbac.ca)

Tout le monde dehors !

Il n’y a rien comme une balade dans les allées enneigées d’un marché de Noël pour se mettre dans l’ambiance du temps des Fêtes et avoir l’impression de voyager jusqu’en Europe, voire au pôle Nord. Imaginez-vous faire le plein de produits locaux dans un décor féerique entièrement illuminé, tout droit sorti d’un livre de contes de Noël. En voici quatre parmi les plus spectaculaires de la Belle Province à découvrir ou à redécouvrir.

5. Le Marché de Noël allemand de Québec se déroule sur plusieurs semaines avant les Fêtes. Du 22 novembre au 23 décembre, le Vieux-Québec réchauffera les passants grâce à des dégustations de bretzels, de vin chaud et de gâteau, le tout au son de nos cantiques de Noël préférés. Pas moins de 90 artisans seront présents sur place cette année, dont le sculpteur Jérôme Grenier et la peintre Josée Paquet, pour ne nommer que ceux-là. (noelallemandquebec.com)

6. Du côté de la région métropolitaine, le parc St. Mark, à Longueuil, accueillera la 13e édition du Marché de Noël et des traditions, un événement désormais incontournable sur la Rive-Sud. Durant quatre fins de semaine, du 29 novembre au 22 décembre, vous pourrez faire des trouvailles en déambulant dans un village d’une cinquantaine de petites maisons colorées abritant tout autant d’artisans. Dégustations, chorales et père Noël seront aussi de la partie ! (metierstraditions.com)

7. Un peu plus au nord, le Marché de Noël de Laval déploie sa magie au Centre de la nature pendant un seul week-end, du 6 au 8 décembre. Alors que les maisonnettes du Village des arts seront décorées pour l’occasion, les quelque 70 artisans invités cette année se regrouperont sous un chapiteau chauffé pour offrir une panoplie de cadeaux gourmands, des accessoires faits à la main et même des cosmétiques artisanaux. Profitez-en pour acheter votre sapin ! (laval.ca)

8. Même établi un peu plus loin des grands centres, le Marché de Noël de L’Assomption, dans Lanaudière, n’a plus besoin de présentations. Cet impressionnant rassemblement festif, qui s’étalera sur quatre fins de semaine, du 28 novembre au 23 décembre, se démarque en présentant des prestations déambulatoires hautes en couleur. C’est bien sûr un lieu de prédilection pour dégoter des présents originaux imaginés par des artisans des environs. Pensez entre autres à des cuillères musicales en bois fabriquées à Sainte-Mélanie ou à des accessoires décoratifs en béton faits dans un atelier de Terrebonne. (marchedenoeldelassomption.ca)

Ces petites perles montréalaises

 

De passage à Montréal pour une virée de magasinage des Fêtes ? Ça tombe bien, puisque les bonnes adresses y foisonnent. Enfilez vos bottes (à crampons) et suivez le guide : Le Devoir a choisi quatre valeurs sûres aux quatre coins de l’île.

9. La magnifique boutique de l’artiste et entrepreneure Lysanne Pepin, dans le Vieux-Montréal, s’est offert une transformation majeure et un agrandissement pas plus tard que l’année dernière. Résultat ? Un décor au raffinement indéniable et encore plus d’espace pour les artistes qui forment sa communauté créative, tous sélectionnés à la fois pour leur esthétique unique et leur production éthique. (378, rue Saint-Paul Ouest ; thepepinshop.com)

10. Catherine Auriol a installé Gaïa, son atelier-boutique, sur la chic avenue Laurier en 1999. Vingt ans plus tard, la céramiste crée de la vaisselle pour quelques restos bien en vue — Le Mousso, Chasse-Galerie —, tout en continuant de mettre en valeur le travail d’autres artisans dans son espace boutique. Et, avis aux apprentis céramistes ou à ceux qui cherchent un cadeau vraiment différent, elle propose aussi des cours ! (1590, avenue Laurier Ouest ; gaiaceramique.com)

11. Si vous voulez des conseils littéraires personnalisés ou encore mettre la main sur les meilleures lectures de la dernière rentrée, rendez-vous à la librairie L’Écume des jours, un joyau de librairie indépendante ayant pignon sur rue à quelques pas de la station de métro Jarry. Vous y dégoterez à coup sûr votre bonheur, et celui de vos petits rats de bibliothèque adorés. (420, rue Villeray)

12. Randolph, c’est beaucoup plus que des pubs ludiques ! Véritable paradis pour les amateurs de jeux de société, la boutique située dans le quartier Villeray près de la station Jean-Talon est remplie à craquer de jeux et de jouets pour tous les âges. Les fameux ensembles de bricolage de Djeco — des favoris des tout-petits et de leurs parents — y sont également très populaires. (347, rue de Castelneau Est ; randolph.ca)

À voir en vidéo