Faire oublier la maladie

Pascaline David Collaboration spéciale
François Gratton
Photo: Courtoisie François Gratton

Ce texte fait partie du cahier spécial Philanthropie

La philanthropie est essentielle pour François Gratton, président du groupe TELUS et chef de la direction de TELUS Québec. C’est pourquoi il s’implique depuis plusieurs années auprès de l’organisme Le Phare Enfants et Familles et est vice-président du Comité d’investissement communautaire de TELUS à Montréal.

Le dirigeant a toujours été animé par l’envie d’avoir un impact réel sur la communauté. « Quelque chose de très fort m’habite en tant que papa. Je passe beaucoup de temps à m’assurer que mes enfants s’amusent et s’épanouissent, révèle-t-il. Et c’est un peu la mission du Phare,à savoir que tous les enfants devraient avoir le droit de s’amuser jusqu’au bout de leur vie. »

L’organisme offre, le temps de quelques jours, du répit aux familles d’enfants atteints de maladies graves. La plupart de ces enfants ne verront pas l’âge de 20 ans. « Quand on met le pied au Phare, on découvre un organisme qui est la rencontre entre un camp de vacances, une grande maison et un hôpital, explique François Gratton, qui est le président de son conseil d’administration. Les enfants sont souvent très joyeux de s’y retrouver et en redemandent ; ils font énormément d’activités qu’ils n’auraient pas l’occasion de faire à la maison. »

Le parcours philanthropique de M. Gratton a également été influencé par celui de sa mère, qui a commencé à s’impliquer très activement à la retraite. « Elle a été pour moi un modèle à suivre et m’a enseigné l’importance de redonner aux autres », ajoute celui qui s’estime chanceux que la plupart des membres de sa famille, y compris ses quatre enfants, soient en bonne santé.

Comité d’investissement

François Gratton est également vice-président du comité d’investissement communautaire de TELUS. « Je suis toujours motivé par la volonté de mes collègues de faire la différence, et tout ce que l’on fait à travers le comité, c’est donner les outils pour faire vivre cet engagement-là », indique-t-il.

Le comité a notamment ciblé la fondation VOBOC (Vous offrir du bonheur pour oublier votre cancer), qui fournit aux adolescents et aux jeunes adultes nouvellement diagnostiqués et patients d’oncologie des divertissements gratuits, des ressources et des outils pour les apaiser.

Il a également contribué au développement de l’application OPAL, qui vise l’autonomie des patients en leur donnant accès à des données médicales contextualisées, des résultats d’examens de laboratoire, des notes du médecin et des plans de traitement.

« Juste dans la dernière année, un million d’heures de bénévolat ont été données à l’échelle du pays par nos employés, sur leur propre temps », fait-il savoir. M. Gratton se dit très fier de l’engagement de son entreprise, qui a été reconnue de nombreuses fois pour sa contribution philanthropique au cours des dix dernières années.