Se former au leadership

Anne-Sophie Poiré Collaboration spéciale
Photo: iStock

Ce texte fait partie du cahier spécial Leadership

En une journée ou une année, de jour comme de soir, à l’université ou au cégep : le leadership peut être enseigné, parce que « les gestionnaires ne sont pas tous des leaders ». Tour d’horizon des formations en leadership offertes dans quelques établissements d’enseignement du Québec.​

Le leadership au féminin à l’Institut du leadership

« Les femmes forment un peu plus de la moitié de la population au Canada et pourtant, elles sont toujours sous-représentées dans les positions de leadership politique et professionnel », indique l’Institut du leadership. Pour y remédier, l’organisme lançait à l’automne 2019 sa première cohorte du programme Femmes leaders.

L’objectif du programme court et pratique de trois jours est d’outiller et d’inspirer les femmes dans leur développement de carrière. « Les entreprises à haut rendement ont tendance à avoir un nombre élevé de femmes dans des postes de leadership : 37 % des leaders des entreprises à haut rendement sont des femmes, comparativement à 19 % des leaders des entreprises à rendement faible. »

En plus des trois modules pour « comprendre et établir son branding personnel », « mettre en pratique ses compétences naturelles de négociatrice et sa présence exécutive » et « développer son courage managérial », la formation comprend une discussion, un panel et du codéveloppement sur la « réflexion sur le leadership féminin », « la solidarité féminine » et la « création de réseau », puis la « saine conciliation travail-vie personnelle ».

L’ENAP encourage les jeunes leaders

Le Cercle des jeunes leaders de l’administration publique est à la fois un programme de développement du leadership et un projet de recherche. Il s’adresse à des gestionnaires de niveau 3 ou 4, nommés il y a moins d’un an, qui démontrent un fort potentiel de leadership.

« Occuper un poste de gestion supérieure dans l’administration n’est pas une mince tâche, surtout lorsqu’on y accède rapidement », fait valoir l’École nationale d’administration publique. Dans un contexte où les départs à la retraite s’accélèrent depuis quelques années, certains qualifient ces ascensions rapides de « promotions acrobatiques ».

Le programme, donnée sur 20 mois, vise à développer les habiletés de leadership de ces jeunes et à les préparer à occuper des fonctions de cadres de classes 3 et 2. Il mise sur les activités de développement des compétences et le mentorat individualisé de gestionnaires invités par le Secrétariat aux emplois supérieurs.

Le leadership de changement à l’UQAM et à l’Université Laval

Pour l’UQAM, le pouvoir du leadership passe par une tout autre influence que l’autorité. La formation d’une journée Leadership et courage managérial en contexte de changements offerte par l’École des sciences de la gestion s’adresse aux cadres, aux dirigeants et aux professionnels déjà établis. Elle adopte une pédagogie interactive : les participants remplissent un court questionnaire permettant d’intégrer leurs réponses à de la formation. Entre les mises en situation et les études de cas, l’idée est d’intégrer et de développer l’esprit d’analyse et de dégager des recommandations tant au niveau individuel qu’organisationnel.

« La résistance au changement est une réalité bien connue des leaders au sein des organisations », en conséquence, l’Université Laval propose quant à elle un certificat en leadership de changement : 30 crédits pour dépoussiérer les anciennes méthodes ou effectuer des réformes majeures. Au terme de la formation, les gestionnaires ou personnes en situation de gestion devront maîtriser les fondements de la résistance au changement et être en mesure d’adopter un leadership sain en période de transition.

Le leadership public à l’Université de Sherbrooke

« Les gestionnaires ne sont pas tous des leaders », note l’Université de Sherbrooke. L’établissement d’enseignement estime qu’« un leader est capable de guider, d’influencer et d’inspirer ».

Le microprogramme de 2e cycle en leadership public (15 crédits) propose ainsi une formation pragmatique et efficace, entre négociation, persuasion, alliance et mobilisation. Il s’adresse aux personnes désirant exercer une fonction de leader au sein d’une organisation : membres de la fonction publique, groupes de pression, organisations de la société civile ou partis politiques.

Le Leadership bilingue à Concordia

Pour le développement professionnel des gestionnaires ou pour favoriser la croissance des entreprises, le Centre des dirigeants John-Molson offre des programmes et des services de formation sur mesure, en anglais et en français : un Leadership sprint de deux jours sous forme de laboratoire d’apprentissage ; une formation intensive en leadership de 6 jours offrant un apprentissage plus complet qui mise sur les dernières tendances ; puis la formation Coaching pour un leadership efficace, un programme d’apprentissage expérientiel de deux jours reposant sur des données probantes, est suivie de trois séances de formation en groupe sur le Web.

Le leadership au collégial

Le programme de sciences humaines du cégep du Vieux Montréal offre un profil Leadership visant à acquérir des habiletés en gestion, à développer un style propre de leadership et à communiquer efficacement des idées. La pratique pédagogique explore entre autres le jeu de rôle pour être attentif aux propos de l’interlocuteur et accroître la capacité de persuasion. Le programme favorise également la maîtrise des logiciels devenus indispensables à l’analyse d’information. Un projet synthèse à la fin des études est l’occasion d’intégrer l’ensemble des connaissances acquises tout au long du parcours.

Le cégep Édouard-Montpetit propose quant à lui des formations subventionnées en gestion et leadership de 7 heures, à 1 $ l’heure. Plusieurs thèmes sont couverts par le programme : « communication efficiente au travail : la clé des relations harmonieuses », « cyberdépendance : les pièges et les interventions », « gestion du temps etdes priorités » ou « innover, c’est pour moi ». Il s’agit d’un service aux entreprises qui s’adresse donc aux professionnels.