Du nouveau en région

Catherine Couturier Collaboration spéciale
Vue du sommet de l’Acropole des Draveurs, un sentier situé dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, dans Charlevoix. La région est réputée pour  ses paysages à couper le souffle.
Photo: Parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie/SEPAQ Vue du sommet de l’Acropole des Draveurs, un sentier situé dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie, dans Charlevoix. La région est réputée pour ses paysages à couper le souffle.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Le tourisme d’affaires en région a le vent dans les voiles : « Les gens sont tellement pris par la technologie qu’ils cherchent à se reconnecter avec la nature », explique Sarah Cloutier-Labelle, coordonnatrice au développement du tourisme d’affaires de la région des Laurentides. L’offre en région se modernise, rivalisant avec les services complets qu’on trouve dans les grandes villes, tout en offrant un dépaysement en plein air. Tournée des incontournables et des nouveautés en région.​

Laurentides

Avec ses quatre centres de congrès (Manoir Saint-Sauveur, Fairmont Tremblant, Estérel Resort, Quartier Tremblant Camp de base), la région des Laurentides offre une combinaison intéressante d’accessibilité et de proximité avec la nature.

L’Estérel Resort, incontournable de la région, est reconnu pour ses 200 suites, son accès au lac Dupuis et la vue imprenable sur la nature qu’offre sa grande salle. Son nouveau restaurant Chais58 met en vedette des produits locaux et des plats à partager. « Tout est sur place, les groupes aiment beaucoup pouvoir laisser leur voiture et ne plus y penser », affirme Sarah Cloutier-Labelle. L’Estérel a par ailleurs récemment ajouté une petite salle à proximité de sa grande salle, idéale pour y installer une équipe administrative.

L’AX hôtel Tremblant, anciennement un Comfort Inn, de même que le Best Western à Saint-Jérôme ont subi d’importantes cures de rajeunissement ; le Manoir Saint-Sauveur, lui, a épuré ses espaces communs et continue de rénover ses chambres. L’hôtel Carling, à Grenville-sur-la-Rouge, continue d’investir pour améliorer sa formule : sa salle de congrès, une des plus grandes de la région, a été réaménagée en 2019. S’y ajouteront des spas et équipements sportifs, de même que 100 chambres pour accueillir de grands groupes. Les Laurentides comptent également une nouvelle adresse, Stonehaven Le Manoir, un ancien manoir-monastère complètement rénové.

Outaouais

Lovée entre la métropole et la capitale nationale, la région de l’Outaouais attire de nombreux visiteurs d’affaires. Le Hilton Lac-Leamy, avec ses trois restaurants, ses deux piscines, sa salle de spectacle, son casino et son bar, reste populaire pour l’accueil d’événements d’affaires. Mentionnons bien sûr le Fairmont Le Château Montebello, le plus gros chalet en bois rond au monde, qui a récemment rénové et modernisé la moitié de ses chambres. Le Double Tree by Hilton n’est pas en reste : en plus de pouvoir rencontrer leurs partenaires d’affaires sur son terrain de golf, les touristes d’affaires pourront dès janvier se détendre dans son spa extérieur.

Estrie

À une heure de Montréal, l’Estrie attire les organisateurs de congrès à la recherche de nature accessible. Sherbrooke reste incontournable avec ses infrastructures permettant d’accueillir un grand nombre de participants : centre de congrès au Delta Sherbrooke par Marriott, centre de conférence à l’hôtel Grand Times et réouverture de l’hôtel Gouverneur (maintenant OTL Gouverneur) il y a un an. Et pourquoi pas un party de bureau au zoo ? Le zoo de Granby inaugurera ainsi en novembre son nouveau pavillon qui a fait l’objet d’un investissement de 3,5 millions de dollars, qui inclut deux grandes salles (300 et 500 convives) de même qu’une terrasse sur le toit et qui offrira une équipe banquet sur place. Au sommet du mont Bromont, le nouveau Chalet du Sommet sera aussi ouvert dès la fin novembre à la location pour des événements d’entreprises, avec vues sur les paysages des Cantons-de-l’Est. Finalement, le spa Balnéa s’associe à Mindspace pour offrir des programmes d’entreprises adaptés au développement des individus en milieu organisationnel.

Photo: Zoo de Granby Le zoo de Granby inaugurera en novembre un nouveau pavillon qui comprendra deux grandes salles, l’une pouvant accueillir 500 convives, l’autre 300.

Charlevoix

Avec son accès au fleuve, ses montagnes et ses paysages à couper le souffle, la région de Charlevoix promet une détente immédiate, même lors des déplacements pour le travail. « L’hospitalité des gens est une de nos forces : nous avons une tradition de 200 ans de villégiature et de réception », souligne Felicia Corbeil, chargée de projet marketing à Tourisme Charlevoix. Fairmont Le Manoir Richelieu possède la plus grande capacité d’accueil de congrès dans la région, alors que Le Germain Charlevoix offre de nombreuses salles de réunion en bordure du fleuve. Le Petit Manoir Casino, quant à lui, propose des salles récemment rénovées et un spa intérieur avec vue sur le fleuve. Pour de plus petits groupes, il est possible de noliser le Train de Charlevoix même hors saison (tant qu’il n’y a pas de neige) pour des réunions ou des soirées avec une vue à couper le souffle, alors que les Sommets Charlevoix offrent hébergement, salle de réunion, accès à la piscine et service d’organisation pour un traiteur.

Montérégie

Accessible de Montréal, d’Ottawa et des États-Unis, la Montérégie compte un parc hôtelier de près de 4500 chambres et près de 280 salles de réunion en milieu urbain ou champêtre. Du côté des nouveautés, la Corporation du Fort Saint-Jean s’est dotée d’une salle complètement équipée qui permet d’accueillir des retraites d’entreprises sur mesure, et offrira dans les prochains mois diverses activités de team building. L’hôtel de la Rive, qui accueille un centre de congrès, termine par ailleurs l’aménagement d’un spa nordique de 650 mètres carrés.

Bas Saint-Laurent

Le Bas-Saint-Laurent demeure une destination de choix pour l’organisation de congrès, notamment à Rimouski et à Rivière-du-Loup, où se trouvent les centres des congrès de la région. À Rimouski, les rénovations de l’hôtel Navigateur se poursuivent : après l’ajout de 20 unités aux 92 chambres existantes, le groupe C a obtenu cet été l’autorisation de construire son spa et 15 unités supplémentaires. L’auberge de la Pointe, à Rivière-du-Loup, a quant à elle terminé les rénovations de son hall d’entrée, l’aménagement d’un nouveau bar et l’ajout d’un cellier en 2019. L’arrivée du sommelier Yannick Beaulieu permettra de renouveler l’intérêt de la clientèle d’entreprises pour les repas d’affaires.

Gaspésie

« Destination plein air, mer, montagnes et rivières, la Gaspésie se distingue par des lieux de réunion favorisant la créativité, permettant de décrocher et de se ressourcer », résume Judith Kilgour, agente d’accueil et de marketing pour Tourisme Gaspésie. La région compte ainsi trois centres de congrès en bord de mer (Riôtel Matane, hôtel Baker Gaspé, hostellerie Baie Bleue de Carleton-sur-Mer), en plus d’un établissement d’exception au cœur des montagnes (Gîte du Mont-Albert, maintenant avec ascenseur et climatisation). Le Riôtel Matane offre depuis peu un choix d’activité de team building, qui passe de la visite de microbrasserie locale à la dégustation de vin au vignoble Carpinteri, en passant par une initiation à la pêche au saumon, une visite guidée d’un parc éolien ou une randonnée en traîneau à chien.

Photo: Chok Images Destination plein air, mer, montagnes et rivières, la Gaspésie se distingue par des lieux de réunion permettant de décrocher et de se ressourcer.