Quoi retenir de la fin de semaine?

  • Le rassemblement du Bloc québécois

    Le rassemblement du Bloc québécois

    Le grand patron de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a volé la vedette lors du rassemblement de précampagne du Bloc québécois, dimanche. Dans son discours devant quelque 350 militants réunis à Pointe-aux-Trembles, l’homme d’affaires a dénoncé la vente de Transat à Air Canada, à laquelle il s’était farouchement opposé la semaine dernière. Il en a aussi profité pour écorcher le premier ministre François Legault, qui, selon lui, n’aurait pas levé «un seul petit doigt» pour s’opposer à la vente du voyagiste québécois.

    Même s’il ne s’est pas porté candidat, l’homme d’affaires n’a pas fermé la porte à s’impliquer pour le parti politique, signalant qu’il évaluera son rôle dans la campagne fédérale «au fur et à mesure».

  • Un sommet sur fond de tensions

    Un sommet sur fond de tensions

    En fin de semaine, les dirigeants des pays du G7 se sont réunis à Biarritz, dans le sud-ouest de la France, à l’occasion d’un nouveau sommet. La réunion, qui s’est ouverte sur fond de tensions (notamment les guerres commerciales, la taxation des géants du numérique et la lutte contre les feux en Amazonie), a connu un réel coup de théâtre avec le passage dimanche du ministre des affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, en marge du sommet.

    De son côté, le premier ministre Justin Trudeau a profité de l’événement pour rencontrer le nouveau premier ministre britannique, Boris Johnson, le premier ministre japonais, Shinzō Abe, et le président américain, Donald Trump. MM. Trump et Trudeau ont réitéré leur volonté de promulguer le nouvel accord de libre-échange nord-américain.

    Samedi, les protestataires ont multiplié les manifestations et autres actions symboliques pour attirer l’attention des médias sur l’urgence climatique et l’inégalité entre les sexes, entre autres.

  • Incendies dévastateurs en Amazonie

    Incendies dévastateurs en Amazonie

    Ce sont 1130 feux qui se sont allumés en fin de semaine en moins de 24 heures au Brésil, ravageant une partie de la forêt amazonienne. Selon ces derniers chiffres, le pays a connu 79 513 feux de forêt depuis le début de l’année. En réponse aux pressions de la communauté internationale, le gouvernement de Jair Bolsonaro s’est finalement décidé à intervenir en déployant 43 000 soldats et deux avions militaires capables de transporter 12 000 litres d’eau.

    Du côté de la Bolivie, pays voisin, la surface atteinte par les flammes dans la forêt tropicale aurait presque atteint le million d’hectares, selon les chiffres communiqués samedi par les autorités. Quelque 32% de la forêt de Chiquitano auraient été détruits.

  • Agression à caractère homophobe

    Agression à caractère homophobe

    Le designer québécois Markantoine et son conjoint ont dit avoir été victimes d’une agression à caractère homophobe vendredi soir dans un bar de La Malbaie, à Charlevoix. Markantoine a publié une photo de son visage tuméfié sur Facebook, expliquant avoir été traité d'«esti de fif» avant de recevoir un coup de tête et d’être tabassé par plusieurs hommes.

    Au lendemain de l’attaque, plusieurs personnalités ont dénoncé l’attaque sur les réseaux sociaux, dont le premier ministre François Legault et la mairesse Valérie Plante, qui a réitéré l’importance de «sensibiliser, éduquer et condamner fermement les comportements [homophobes]».

  • Le Liban dénonce une attaque d'Israël

    Le Liban dénonce une attaque d'Israël

    Le Liban a dénoncé dimanche une «agression» israélienne après la chute de deux drones dans le bastion du Hezbollah, parti politique pro-iranien qui a son fief dans la banlieue sud de Beyrouth. L’un des drones a causé des dégâts matériels dans le centre des médias du parti chiite.

    Selon le premier ministre libanais, Saad Hariri, l’incident est susceptible d’accroître les tensions régionales alors que le dernier affrontement entre le Hezbollah et Israël remonte à 2006.