Affaire Meng: les autorités canadiennes ont-elles joué le rôle d’agents du FBI?

Vancouver — Les avocats de Meng Wanzhou soutiennent que les autorités canadiennes ont joué le rôle de représentants des forces de l’ordre américaines lorsque la dirigeante de Huawei a été détenue par les services frontaliers à l’aéroport de Vancouver trois heures avant son arrestation par la police fédérale. Ils affirment notamment que des notes manuscrites prises par les agents canadiens indiquent que les appareils électroniques de la dirigeante de Huawei avaient été rassemblés en prévision d’une requête de la police fédérale américaine (FBI). Meng Wanzhou a été arrêtée le 1er décembre à la demande des États-Unis, qui réclament son extradition afin de l’accuser de fraude, pour violation des sanctions économiques américaines contre l’Iran. Mme Meng et Huawei ont nié tout acte répréhensible.