La GRC retrouve «des objets» liés aux deux présumés meurtriers en cavale

La police a fouillé le fleuve près de Gillam en fin de semaine, après la découverte vendredi d’une chaloupe en aluminium endommagée. 
Photo: Gendarmerie royale du Canada / La Presse canadienne La police a fouillé le fleuve près de Gillam en fin de semaine, après la découverte vendredi d’une chaloupe en aluminium endommagée. 

La GRC a retrouvé dans le nord du Manitoba « plusieurs objets » liés aux deux jeunes hommes soupçonnés d’avoir tué trois personnes en Colombie-Britannique en juillet.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) n’a pas précisé mardi quels étaient ces objets, retrouvés sur les rives du fleuve Nelson. « Nous pouvons confirmer que ces objets étaient directement liés aux suspects », a précisé la caporale Julie Courchaine, mardi à Winnipeg.

La police avait fouillé le fleuve près de Gillam en fin de semaine, après la découverte vendredi d’une chaloupe en aluminium endommagée. Une équipe de plongeurs avait effectué dimanche des recherches sous-marines « dans des zones d’intérêt ».

Bryer Schmegelsky, âgé de 18 ans, et son ami d’enfance Kam McLeod, âgé de 19 ans, sont activement recherchés depuis quelques semaines pour trois meurtres commis dans le nord de la Colombie-Britannique.

La GRC concentre depuis plus d’une semaine ses recherches dans la région isolée autour de la ville de Gillam, dans le nord-est du Manitoba, depuis qu’une Toyota RAV4 qu’ils avaient conduite a été retrouvée, incendiée, le 22 juillet. Les objets liés aux deux jeunes hommes ont été retrouvés à seulement neuf kilomètres du véhicule, a précisé la GRC mardi.

Bryer Schmegelsky et Kam McLeod sont accusés du meurtre au deuxième degré du professeur Leonard Dyck, de l’Université de la Colombie-Britannique, dont le corps a été retrouvé le mois dernier dans le nord de la Colombie-Britannique. Les deux jeunes hommes sont également considérés comme suspects dans le meurtre de l’Australien Lucas Fowler et de sa copine américaine Chynna Deese, retrouvés morts sur la route menant à l’Alaska, près de Liard Hot Springs, toujours dans le nord de la Colombie-Britannique.

Selon les enquêteurs, il est possible que les suspects soient morts ou qu’ils aient été aidés à quitter la région par des citoyens qui ne les auraient pas reconnus.

Fausse piste ?

La GRC avait annoncé la semaine dernière que la vaste chasse à l’homme serait réduite dans cette immense contrée nordique du Manitoba, après des recherches qui n’ont pas permis de découvrir de signe de la présence des deux suspects.

La GRC a utilisé des véhicules tout terrain, des drones, des hélicoptères et des avions, et ses recherches étaient appuyées par des avions militaires spécialisés. Les policiers ont ratissé plus de 11 000 kilomètres carrés de nature sauvage et visité plus de 500 résidences, avant que les agents ne soient rappelés.

La police fédérale avait révélé au cours de la fin de semaine qu’une chaloupe en aluminium endommagée avait également été découverte dans la région de Gillam. Malgré les recherches sous-marines effectuées par son équipe de plongeurs, la police a affirmé que rien d’autre n’avait été trouvé.

Or, Nathan Neckoway, conseiller de la nation crie Tataskweyak, à environ 87 kilomètres au sud-ouest de Gillam, a indiqué en ligne que cette chaloupe appartenait probablement à un membre de sa famille. Il soutient que l’embarcation était déjà endommagée et il doute que quelqu’un ait pu l’utiliser.

La GRC a déclaré mardi que des policiers restaient sur place dans le secteur.