Suspects en cavale: une nouvelle battue n’a rien donné lundi

La GRC avait décidé de mener une battue à York Landing à la suite d’un signalement selon lequel deux hommes correspondant à la description des suspects avaient été vus fouillant dans le dépotoir municipal.
Photo: John Woods La Presse canadienne La GRC avait décidé de mener une battue à York Landing à la suite d’un signalement selon lequel deux hommes correspondant à la description des suspects avaient été vus fouillant dans le dépotoir municipal.

Le chef d’une communauté autochtone éloignée du nord du Manitoba indique qu’une vaste chasse à l’homme pour retrouver les deux jeunes suspects de meurtres a pris fin sans résultats, lundi, même si on demande aux résidents de demeurer vigilants.

Leroy Constant écrit sur Facebook qu’une battue menée lundi à York Landing — soutenue par des chiens, des hélicoptères, des drones, une patrouille de police en bateau et un avion militaire Hercules — n’a toujours pas permis de localiser Bryer Schmegelsky, âgé de 18 ans, et Kam McLeod, âgé de 19 ans.

Les deux jeunes hommes sont accusés du meurtre au deuxième degré de Leonard Dyck, professeur à l’Université de la Colombie-Britannique. Ils sont également soupçonnés d’avoir assassiné l’Australien Lucas Fowler et sa petite amie américaine Chynna Deese. Les corps des deux jeunes voyageurs ont été retrouvés sur la route vers l’Alaska, dans le nord de la Colombie-Britannique.

Selon le chef Constant, l’équipe d’intervention d’urgence de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) est maintenant revenue à Gillam, à 90 kilomètres au nord-est de York Landing, où on avait signalé pour la dernière fois la présence des jeunes hommes il y a une semaine.

M. Constant a ajouté que l’escouade des crimes majeurs de la GRC avait quitté le secteur lundi, alors que les 10 policiers qui étaient restés à York Landing pour la nuit devaient partir mardi matin. Les membres de la « patrouille du clan de l’ours », un groupe de surveillance citoyenne autochtone, sont toujours présents et gardent l’oeil ouvert, a poursuivi M. Constant.

La GRC avait décidé de mener une battue à York Landing à la suite d’un signalement de cette patrouille citoyenne selon lequel deux hommes correspondant à la description des suspects avaient été vus fouillant dans le dépotoir municipal.

La communauté éloignée de York Landing est uniquement accessible par avion ou, en été, par traversier. La ligne de chemin de fer de la baie d’Hudson passe aussi à 25 kilomètres au sud de la communauté. Le chef Constant a déjà indiqué qu’il serait surpris que le duo se soit rendu à pied jusqu’à sa communauté, car ce territoire nordique est très hostile.

Bryer Schmegelsky et Kam McLeod avaient auparavant été repérés à Split Lake, une communauté située à environ 170 kilomètres à l’ouest de Gillam, dans le nord du Manitoba.