Migrants: le pape appelle à l’action

Le 26 juillet dernier, les migrants sauvés se trouvent sur la côte de Khoms, à une centaine de kilomètres de Tripoli, la capitale libyenne.
Photo: Agence France-Presse Le 26 juillet dernier, les migrants sauvés se trouvent sur la côte de Khoms, à une centaine de kilomètres de Tripoli, la capitale libyenne.

Le pape François a appelé dimanche la communauté internationale à agir « avec promptitude et décision » pour éviter de nouveaux drames en mer, après le naufrage qui a fait plus de 110 morts et disparus jeudi au large de la Libye.

« J’ai appris avec douleur la nouvelle du naufrage dramatique survenu ces derniers jours dans les eaux de la Méditerranée, où des dizaines de migrants ont perdu la vie, parmi lesquels des femmes et des enfants », a déclaré le pape d’un ton grave après la prière de l’angélus, sur la place Saint-Pierre.

« Je renouvelle mon appel pour que la communauté internationale agisse avec promptitude et décision, pour éviter que de telles tragédies se répètent et garantir la sécurité et la dignité de tous », a-t-il ajouté.

Il a ensuite invité les milliers de fidèles réunis sur la place malgré la pluie et le vent à se recueillir quelques instants en silence pour prier pour les victimes et leurs proches, et pour « demander aussi au Père pourquoi ».

Les secours libyens ont annoncé vendredi avoir repêché les corps de 62 migrants après le naufrage la veille d’une embarcation au large de Khoms, à 120 km à l’ouest de Tripoli.

Quelque 145 personnes ont été secourues, mais le total des victimes est estimé à plus de 110, selon l’Organisation internationale pour les migrations.

Selon l’ONU, il s’agit de la pire catastrophe de l’année en Méditerranée.