Élections et fête juive

La Cour fédérale a ordonné au directeur général des élections du Canada (DGE) de se pencher à nouveau sur la possibilité de déplacer le jour du scrutin d’octobre, en raison d’une fête religieuse juive. En vertu de la loi, les élections fédérales peuvent se tenir au plus tard le 21 octobre, jour qui coïncide cette année avec une fête juive appelée Chemini Atseret. Lors de cette fête, les juifs orthodoxes pratiquants ne sont pas autorisés à travailler, à voter ou à faire campagne. Élections Canada s’est fait demander de changer la date, mais l’organisme a refusé. La juge Ann Marie McDonald a statué qu’il y avait un « manque de preuve » que M. Perreault avait assuré l’équilibre entre la violation des droits des électeurs affectés et les objectifs de la loi électorale. Elle a ordonné à M. Perrault de faire ce travail et de reconsidérer sa décision d’ici le 1er août.