Une tornade frappe la région d’Ottawa-Gatineau

Selon Environnement Canada, «la tornade soulève des débris et cause des dommages». L'agence recommandait à la population des environs de se mettre à l’abri «immédiatement».
Photo: Justin Tang La Presse canadienne Selon Environnement Canada, «la tornade soulève des débris et cause des dommages». L'agence recommandait à la population des environs de se mettre à l’abri «immédiatement».

Une tornade a frappé dimanche la région d’Ottawa-Gatineau, arrachant sur son passage des arbres et endommageant des maisons.

Plusieurs rues du secteur ont été fermées à la circulation en raison des débris recouvrant la chaussée.

Une première alerte avait été lancée à 18 h 01 pour des secteurs de l’ouest du Québec et de l’est de l’Ontario. On a pu voir l’alerte sur les réseaux sociaux et les écrans de télévision. La tornade avait été observée plus tôt près de l’aéroport de Gatineau.

Alexandre Parent, météorologue pour Environnement Canada, a expliqué qu’une tornade avait été formée à proximité d’Orléans. Les conclusions préliminaires de l’organisation fédérale établissent qu’il s’agissait d’une tornade de force EF1, sur l’échelle de Fujita améliorée, soit avec des vents variant entre 135 et 175 km/h.

Des témoins l’ont aussi observée près de Rockland, en Ontario. Elle se dirigeait vers l’est à la vitesse de 40 km/h en suivant la rivière des Outaouais. Plusieurs photos de l’entonnoir et des dégâts ont été diffusées sur les réseaux sociaux.

Selon l’agence, « la tornade soulève des débris et cause des dommages ». Environnement Canada recommandait à la population des environs de se mettre à l’abri « immédiatement ».

Environnement Canada a levé l’alerte à 20 h 37 pour les secteurs de la rivière du Lièvre et de Papineauville-Chénéville, en Outaouais, ainsi que pour le secteur de Lachute.

À 20 h 40, les météorologues d’Environnement Canada ont indiqué qu’ils surveillaient un orage violent pouvant produire des rafales très fortes, de la grêle pouvant atteindre la taille d’une pièce de cinq cents et de la pluie forte pour le secteur de Sainte-Adèle–Saint-Sauveur, dans les Laurentides.

« Attention ! Ces orages pourraient produire une tornade », pouvait-on lire sur le site de l’agence fédérale au moment d’écrire ces lignes.

Avec Le Devoir