Grand format Les photos de la semaine du 12 mai

1 Surabaya (Indonésie), 13 mai 2019 | L’Indonésie a souligné lundi le premier anniversaire d’une série d’attentats commis par trois familles kamikazes qui s’étaient inspirées du groupe armé État islamique (EI). Plusieurs centaines de personnes se sont réunies en mémoire des victimes, à l’église catholique Sainte-Marie, qui a été l’une des cibles des attaques à Surabaya. Les attentats survenus en 2018 ont fait 15 victimes au total. Ils ont été les plus meurtriers depuis plus de 10 ans en Indonésie. Le pays est l’État musulman le plus peuplé au monde. Juni Kriswanto Agence France-Presse
2 Hodeïda (Yémen), 13 mai 2019 | Un enfant a fui les combats entre les rebelles yéménites, connus sous le nom de Houthis, et les forces progouvernementales. Il a été photographié dans un camp de fortune du district d’Abs, situé dans la province de Hajjah, au nord-ouest du pays. Les Houthis contrôlent la capitale du Yémen, Sanaa. Une coalition militaire incluant l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis combat ces rebelles depuis 2015. Essa Ahmed Agence France-Presse
3 Jérusalem (Israël), 15 mai 2019 | Les drapeaux d’Israël et des États-Unis ont été diffusés sur les murs des remparts de la Vieille Ville de Jérusalem. Une projection destinée à marquer le premier anniversaire du transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Un an plus tard, une seule autre ambassade a déménagé dans la ville sainte, soit celle du Guatemala. L’an dernier, plus de 60 Palestiniens ont été tués le long de la frontière, lors d’une journée qui accueillait à la fois les commémorations de la Nakba et la protestation contre l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem. Ahmad Gharabli Agence France-Presse
4 New Delhi (Inde), 15 mai 2019 | Les partisans du Bharatiya Janata Party (BJP) du premier ministre Narendra Modi participent à un rassemblement silencieux. Ils protestent à New Delhi à la suite d’affrontements entre les défenseurs du BJP et ceux du Congrès de Trinamool (TMC), dirigé par Mamata Banerjee. Le rassemblement s’est produit au lendemain d’affrontements entre les partisans du premier ministre et ceux d’un dirigeant de l’opposition. Ces affrontements ont exacerbé les tensions à Calcutta. Le scrutin comprend sept phases, dont la dernière se tiendra dimanche, le 19 mai. Plus de 2300 partis politiques sont enregistrés. Seulement sept d’entre eux sont toutefois reconnus à l’échelle nationale. Sajjad Hussain Agence France-Presse
5 Bocognano (France), 15 mai 2019 | Il s’agit d’un rare phénomène que de voir de la neige tomber sur l’île française de la Corse, située dans la Méditerranée, au mois de mai. La circulation automobile a été perturbée dans le col de Vizzavona, près de Bocognano. Le col a toutefois dû être fermé durant quelques heures, après une chute de neige variant de 15 à 20 centimètres. Des poids lourds ont été tractés pour dégager la voie. Météo-France a également annoncé que la région avait battu des records de froid. Pascal Pochard-Casabianca Agence France-Presse
6 Cannes (France), 16 mai 2019 | L’auteur-compositeur-interprète Elton John prend la pose, lors d’une séance de photos pour le film Rocketman, à la 72e édition du Festival de Cannes. Le long métrage a été réalisé par Dextex Fletcher, et est présenté hors compétition. Il explore l’essor de la carrière d’Elton John, joué par l’acteur d’origine britannique Taron Egerton. Le film aborde aussi la relation professionnelle du chanteur avec le parolier Bernie Taupin. Les deux s’étaient rencontrés par le truchement d’une annonce publiée par une maison de disques de Londres, en 1967. Alberto Pizzoli Agence France-Presse
7 Montréal (Québec), 16 mai 2019 | La Cour d’appel a pris en délibéré le sort de l’action collective des « Courageuses », ce groupe de femmes qui accusent le fondateur de Juste pour rire, Gilbert Rozon, de harcèlement et d’agressions sexuelles. Le tribunal a entendu son avocat et celui des femmes jeudi matin. Lors de l’audition à Montréal, plusieurs des femmes qui accusent l’ex-magnat de l’humour se sont retrouvées dans la même pièce que lui. L’action collective avait été autorisée il y a un an par le juge Donald Bisson de la Cour supérieure. Gilbert Rozon a par la suite porté ce jugement en appel. Jacques Nadeau Le Devoir
8 Montgomery (États-Unis), 14 mai 2019 | Durant un rassemblement contre la loi la plus restrictive des États-Unis sur l’avortement, Laura Stiller distribue des cintres en parlant d’avortements illégaux, devant le Capitol de Montgomery, en Alabama. La loi votée mardi par les sénateurs de l’État rendrait l’avortement illégal, peu importe le stade de la grossesse. Le lendemain soir, la gouverneure de l’Alabama, la républicaine Kay Ivey, a promulgué la loi. Si cette législation entre en vigueur dans six mois, comme prévu, les femmes seraient autorisées à subir un avortement seulement dans deux cas d’exception, soit si le fœtus souffre d’une « anomalie létale », ou si la vie de la mère est en danger. Tout médecin qui pratiquerait un avortement dans d’autres conditions serait passible d’une peine de prison allant de 10 à 99 ans. Mickey Welsh The Montgomery Advertiser via Associated Press