Inondations: évacuation d’un CHSLD à Maniwaki

La région de l'Outaouais continue à souffrir des importantes inondations printanières de cette année.
Photo: Guillaume Levasseur Archives Le Devoir La région de l'Outaouais continue à souffrir des importantes inondations printanières de cette année.

Craignant que la rivière Désert ne sorte de son lit dans les prochains jours, le Centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Foyer Père Guinard de Maniwaki a été évacué à titre préventif lundi et mardi.

L’établissement, situé sur la rue des Oblats dans cette petite municipalité de l’Outaouais, borde la rivière Désert, un affluent de la rivière Gatineau. L’établissement avait été déjà évacué en 2017 lors des dernières grandes crues printanières.
 
« On a commencé à faire le transfert des 67 résidents lundi après-midi et ça s’est terminé en après-midi aujourd’hui [mardi] », a indiqué au Devoir la porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO), Patricia Rhéaume. Les aînés et leur famille ont été avisés du plan d’évacuation dans le courant du week-end, a-t-elle également expliqué.
 
Les résidents ont été relocalisés « selon leurs conditions de santé » à quatre endroits différents sis à proximité. Le CHSLD de Gracefield, les centres communautaires Jean Bosco et Donat-Hubert — situé dans la municipalité voisine de Bois-Franc — et l’Église du Christ-Roi ont accueilli les aînés.
 
Le CISSSO suit de près le niveau de la rivière Désert, mais il estime que cela « pourrait prendre un bon deux semaines » avant que les aînés déplacés puissent regagner leurs chambres.
 
« Nous disposons des sacs de sable près du CHSLD pour protéger les installations, mais il y a de fortes chances que ça ne soit pas inondé selon Hydro-Québec », a conclu Mme Rhéaume.
 
Plus de détails suivront.