Pluie verglaçante: la situation revient lentement à la normale

À Sainte-Rose, un vieil arbre n’a pu résister au poids du verglas.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir À Sainte-Rose, un vieil arbre n’a pu résister au poids du verglas.

Si le soleil a finalement brillé sur une partie du sud du Québec mercredi, des milliers de ménages se sont préparés à passer une nouvelle nuit privés d’électricité. Le travail des équipes d’Hydro-Québec a néanmoins jugulé une bonne partie de la crise des derniers jours.

Au moment où ces lignes étaient écrites, plus de 20 000 foyers manquaient toujours de courant, pour un total de quelque 650 interruptions de service. La région de Lanaudière demeurait la plus gravement touchée (11 000), suivie des Laurentides (6000) et de Laval (près de 5000).

« À peu près la moitié de ces pannes touchent trente clients ou moins », faisait remarquer en milieu de journée un porte-parole d’Hydro-Québec, Cendrix Bouchard. Ainsi, pour des réparations nécessitant aux techniciens parfois « plusieurs heures » de travail, seules quelques personnes retrouvaient le courant.

Dans le quartier Sainte-Rose, à Laval, Roselyne Forget et son conjoint, Jean Desrochers, se préparaient mercredi à souper une nouvelle fois aux chandelles. Équipé d’un poêle à bois, le couple s’estimait toutefois « privilégié » de pouvoir s’offrir un peu de confort dans son foyer, sans électricité depuis lundi soir. Plusieurs de leurs voisins n’avaient pas cette chance, devant faire la navette entre leur domicile et celui de leur entourage.

« Il y en a beaucoup qui partent quelques heures pour aller chez des amis ou dans leur famille avant de revenir. Ils ne veulent pas nécessairement laisser leur maison trop longtemps sans surveillance », raconte Mme Forget, les systèmes d’alarme étant hors d’usage.

Pour cette Lavalloise, à qui la situation actuelle rappelle « beaucoup » la crise du verglas de 1998, le plus embêtant reste les aliments périssables qu’elle devra se résigner à jeter aux ordures. « On a vidé le réfrigérateur et mis la nourriture à l’extérieur pour la tenir au frais le plus possible. »

Haltes ouvertes

Les conditions météorologiques ont été plus clémentes mercredi, mais la hausse du mercure a passablement compliqué le travail d’Hydro-Québec. « Aujourd’hui, on a moins de clients en panne qu’hier à pareille heure, mais plus de pannes », précisait lorsque joint par Le Devoir Cendrix Bouchard. La neige s’est alourdie, abaissant ou sectionnant des branches d’arbres qui ont abîmé des fils du réseau électrique. Résultat : 181 pannes supplémentaires sont survenues dans la nuit de mardi à mercredi.

Dans les secteurs les plus éprouvés par la pluie verglaçante et les fortes bourrasques — soit les Basses-Laurentides, le sud de Lanaudière et Laval —, les autorités municipales ont ouvert des haltes pour permettre aux citoyens de se réchauffer, ou même de passer la nuit. À Laval, en début de soirée, une trentaine de personnes se trouvaient dans l’une ou l’autre des deux haltes aménagées, selon un porte-parole de la Ville, Louis-Philippe Dorais. Seules deux d’entre elles comptaient y passer la nuit ; la veille, on en recensait une centaine.

Les autorités ont par ailleurs tenté mercredi de décourager les ménages sans électricité de chauffer leur résidence avec des moyens les plaçant à risque. Depuis le début des pannes, plus de vingt personnes ont dû être traitées pour une intoxication au monoxyde de carbone. « Ce n’est pas une bonne idée de rentrer son barbecue. Certains l’ont fait et se sont intoxiqués hier soir. Je fais un appel à la prudence », a lancé en matinée le premier ministre, François Legault.

Écoles fermées

La Commission scolaire de Laval a décidé mardi soir de fermer pour le lendemain les portes de ses écoles primaires et secondaires. Elle a toutefois maintenu les cours du soir dans ses centres de formation, à l’exception de quatre établissements. La Commission scolaire des Affluents a, de son côté, fermé mercredi ses établissements scolaires, son service de transport et ses centres de formation.

Selon Environnement Canada, la météo des prochains jours restera clémente dans le sud du Québec, avec des températures avoisinant les 5 ou 6 °C. Vers la fin de la semaine, des averses de pluie et des températures au-dessus des normales de saison devraient également accélérer la fonte de la neige.