Neige et verglas: écoles fermées et pannes d'électricité

Photo: Pedro Ruiz Archives Le Devoir

Ce texte est mis à jour au cours de la journée.

L’hiver n’a pas dit son dernier mot. L’impact des pluies verglaçantes se faisait encore sentir, lundi soir, avec de nombreuses pannes d’électricité, principalement à Laval et dans les régions de Lanaudière et des Laurentides. Et Environnement Canada anticipait des accumulations de neige importantes dans la nuit en Mauricie et dans la région de Québec.

Les quantités les plus importantes de pluie verglaçante avaient été prévues en Outaouais et sur les régions situées au nord du fleuve Saint-Laurent.

À Montréal et Gatineau, la pluie a fait place à de la pluie verglaçante qui est redevenue de la pluie en mi-journée. Sherbrooke a aussi reçu de la pluie verglaçante, puis de la neige.

Lundi, les précipitations de verglas combinées à de forts vents ont touché plusieurs régions. Le verglas et le vent ont fragilisé les branches et les arbres, les faisant entrer en contact avec le réseau électrique, a indiqué Hydro-Québec.

Après cet épisode de verglas, c’est de la neige en quantité importante qui devait s’abattre sur les secteurs de la Mauricie, de la Beauce et de la région de Québec, au moins jusqu’à mardi matin.

Environnement Canada prévoit que la neige laissera une accumulation totale de de 15 à 25 cm, et met en garde contre des déplacements difficiles en raison de la poudrerie «dans les endroits les plus exposés».

Y a-t-il encore des pannes d'électricité? Selon le site d'Hydro-Québec, 253 803 clients étaient encore privés d’électricité peu avant 14h, mardi. À Laval, 71 712 clients sur 190 670 se trouvaient dans le noir. La Ville a ouvert deux centres communautaires pour la nuit afin d’aider les citoyens privés d’électricité.

Les services d’incendie et de police ont assuré mardi que des patrouilles seront faites dans les secteurs les plus durement touchés. Du porte-à-porte sera effectué. Le maire de Laval, Marc Demers, demande aussi aux gens de vérifier si les personnes vulnérables de leur voisinage ont besoin d’aide.

Hydro-Québec espère rétablir le courant mercredi matin chez la majorité de ses clients qui en manquent, si la météo lui est favorable dans les prochaines heures. Les foyers des régions les plus durement touchées pourraient toutefois attendre jeudi.

D’autre part, environ 86 497  clients étaient aussi touchés dans Lanaudière, et 68 438 autres dans les Laurentides.



Le porte-parole d’Hydro-Québec Louis-Olivier Batty soulignait lundi soir que des équipes de régions moins touchées par les pannes avaient été appelées en renfort.

«Déjà, au courant de la soirée et cette nuit, nous espérons qu’un grand nombre de clients pourront retrouver le service d’électricité. Mais vu l’étendue des (..) dégâts, donc des réparations à faire, il faut s’attendre à ce que ça prenne de nombreuses heures. Dans les secteurs les plus touchés, ça pourrait aller jusqu’à demain (mardi) dans la journée», a-t-il indiqué.

M. Batty a fait valoir que les conditions météorologiques avaient été particulièrement difficiles.

«On a enregistré, à certains endroits, 10 à 15 mm de verglas, combinés avec un corridor de vents. Donc, ça vraiment traversé d’ouest en est la région des Basses-Laurentides, jusqu’au nord de Montréal. Et ce corridor-là a vraiment amené des chutes importantes d’arbres et de branches sur notre réseau», a-t-il affirmé.

Les écoles sont-elles fermées? Le temps a eu un impact sur les activités de certaines écoles des régions de Lanaudière, des Laurentides et de Laval, qui ont choisi de fermer leurs portes mardi.

La Commission scolaire de Laval (CSDL), notamment, ferme les écoles primaires et secondaires pour la journée. Il n’y a pas de transport scolaire et les services de garde sont fermés tout comme les centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes. En ce qui concerne les cours de soir, le maintien ou la suspension des cours sera communiqué avant midi.

Dans Lanaudière, les écoles de la Commission scolaire des Affluents, notamment, sont fermées, de même que celles de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles, dans les Laurentides.

Lundi, déjà, la Commission scolaire des Patriotes, en Montérégie, avait dû suspendre les cours de 13 écoles et retourner les élèves à la maison en raison d’une panne d’électricité majeure.

Quand le printemps reviendra-t-il? Ceux qui auront pris goût au beau temps vécu au cours du dernier week-end devront par ailleurs prendre leur mal en patience, puisque le mercure n’est pas encore prêt à monter, même si le soleil sera bientôt de retour, note Environnement Canada.

De belles journées seront ainsi au rendez-vous au Québec mercredi et jeudi, avec du soleil, mais sans la chaleur.

«Il n’y a pas beaucoup d’air chaud de disponible pour la région, admet le météorologue d’Environnement Canada Simon Legault. On ne verra pas [du temps] aussi chaud que les températures qu’on a connues en fin de semaine.»

M. Legault précise d’ailleurs que les gens ne doivent pas être surpris par ce temps en montagne russe, puisque ces hauts et ces bas météorologiques sont la norme en cette saison.

«Le printemps, c’est ça, ça oscille entre de belles journées chaudes, des journées froides, des mélanges de précipitations, de la pluie... C’est un peu de tout le printemps, avant que ça se décide franchement à être l’été», rappelle-t-il.