La Couronne recommande 14 ans de prison pour Adèle Sorella

<p>Au cours de son procès, Adèle Sorella a déclaré n’avoir que peu de souvenirs du jour où ses filles ont été retrouvées mortes.</p>
Photo: Service de police de Laval / La Presse canadienne

Au cours de son procès, Adèle Sorella a déclaré n’avoir que peu de souvenirs du jour où ses filles ont été retrouvées mortes.

La Couronne estime qu’Adèle Sorella, cette mère reconnue coupable du meurtre de ses deux filles, devrait passer 14 ans en prison avant d’être admissible à la libération conditionnelle.

Le procureur Simon Lapierre a déclaré vendredi qu’il était important de dénoncer les crimes d’Adèle Sorella, car ils ont été commis contre de jeunes enfants.

Le 5 mars, un jury a déclaré la femme de 53 ans coupable de deux chefs de meurtre au deuxième degré à la suite du décès de ses filles, Amanda, 9 ans, et Sabrina, 8 ans. Elles avaient été retrouvées mortes dans la résidence familiale, à Laval, le 31 mars 2009.

Une condamnation pour meurtre au deuxième degré est assortie d’une peine à perpétuité automatique sans possibilité de libération conditionnelle avant au moins 10 ans.

Au cours de son procès, Adèle Sorella a déclaré n’avoir que peu de souvenirs du jour où ses filles ont été retrouvées mortes. Des experts médicaux qui ont témoigné pour la défense ont déclaré qu’Adèle Sorella avait connu un épisode de dissociation le jour des meurtres.

Les avocats d’Adèle Sorella ont fait appel de sa condamnation, arguant que les verdicts étaient déraisonnables et non appuyés par les preuves.