Québec accepte de dédommager les «naufragés de l’autoroute 13»

Plusieurs centaines d'automobilistes étaient restés coincés durant plusieurs heures sur l’autoroute 13 lors de la tempête de neige dans la nuit du 14 au 15 mars 2017.
Photo: Ryan Remiorz Archives La Presse canadienne Plusieurs centaines d'automobilistes étaient restés coincés durant plusieurs heures sur l’autoroute 13 lors de la tempête de neige dans la nuit du 14 au 15 mars 2017.

Québec accepte finalement de dédommager ceux que l’on a appelés « les naufragés de la 13 », ces automobilistes coincés durant plusieurs heures sur l’autoroute du même nom lors de la tempête de neige dans la nuit du 14 au 15 mars 2017.

La Ville de Montréal, par contre, maintient sa position et l’action collective la visant se poursuivra donc.

Les avocats des requérants ont annoncé jeudi qu’une entente hors cour est intervenue pour indemniser les automobilistes, entente qui devra toutefois être entérinée par la Cour supérieure avant que les victimes puissent être indemnisées.

L’indemnisation va de 350 $ pour les personnes ayant été immobilisées durant quatre heures ou moins à 1100 $ pour celles ayant été prisonnières des éléments durant 10 heures et plus.

À cela s’ajoute une bonification de 25 % pour diverses catégories de victimes, soit les enfants de moins de 12 ans, les personnes âgées de plus de 75 ans, les femmes enceintes et les gens ayant des conditions médicales et ceux ayant été en arrêt de travail à la suite des événements.

Jusqu’ici, environ 2500 personnes sont inscrites à l’action collective.