Moins d’enfants vivent dans la pauvreté, selon Statistique Canada

<p>Selon les nouvelles données de Statistique Canada, il y aurait 278 000 enfants de moins vivant sous le seuil de la pauvreté en 2017 par rapport à 2015.</p>
Photo: Marie-France Coallier Archives Le Devoir

Selon les nouvelles données de Statistique Canada, il y aurait 278 000 enfants de moins vivant sous le seuil de la pauvreté en 2017 par rapport à 2015.

Statistique Canada révèle que moins d’enfants vivent dans la pauvreté, et cette tendance à la baisse serait liée à la nouvelle allocation pour enfants du gouvernement libéral.

Les libéraux ont mis en place l’Allocation canadienne pour enfants au milieu de 2016. Cette prestation, fondée sur le revenu des parents, remplaçait l’ancien système de crédits d’impôt et la prestation universelle pour la garde d’enfants des conservateurs. L’Allocation canadienne pour enfants verse chaque mois un montant non imposable aux familles admissibles.

Selon les nouvelles données de Statistique Canada, il y aurait 278 000 enfants de moins vivant sous le seuil de la pauvreté en 2017 — première année complète de prestations de la nouvelle allocation — par rapport à 2015, année de l’élection des libéraux.

Selon Statistique Canada, une augmentation de la valeur des prestations pour enfants, conjuguée à une augmentation des revenus, a mis davantage d’argent dans les poches des familles en 2017.

Les députés libéraux citent mardi ces chiffres comme une démonstration du succès de la nouvelle allocation pour réduire les taux de pauvreté chez les enfants.

Statistique Canada précise toutefois que le taux de pauvreté chez les enfants a diminué de façon assez constante depuis qu’il a atteint son plus récent sommet d’un million d’enfants en 2012.

L’agence indique par ailleurs que 9,5 % de la population canadienne vivait en dessous du seuil de pauvreté en 2017, comparativement à 10,6 % en 2016.